Le Royaume-Uni résilie les commandes du candidat vaccin produit par le laboratoire Valneva

- Avec AFP

Le Royaume-Uni résilie les commandes du candidat vaccin produit par le laboratoire Valneva© JUSTIN TALLIS Source: AFP
Cliché pris le 17 novembre 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le laboratoire Valneva, qui teste un candidat vaccin contre le Covid-19, a annoncé avoir «reçu un avis de résiliation» de la part du gouvernement britannique au sujet de «l'accord de fourniture» conclu concernant 100 millions de doses.

Le laboratoire franco-autrichien Valneva a annoncé le 13 septembre dans un communiqué avoir «reçu un avis de résiliation» de la part du gouvernement britannique concernant «l'accord de fourniture» de son candidat vaccin contre le Covid-19. «Le contrat inclut une clause permettant au gouvernement britannique d'y mettre fin. Il prétend de plus que Valneva a manqué à ses obligations, ce que Valneva conteste vigoureusement», explique, sans plus de détails, le laboratoire auquel le Royaume-Uni avait commandé 100 millions de doses pour 2021-2022.

Valneva utilise un vaccin à virus désactivé, une technologie plus classique que l'ARN, et qui sert notamment pour les vaccins contre la grippe chaque année. Il avait soumis en août sa demande d'autorisation auprès des autorités de santé britanniques. Le laboratoire avait assuré fin août que sur la base des essais de phase I et II, il espérait «avoir un vaccin qui soit efficace de manière supérieure à 80%». «Il va falloir le démontrer dans l'essai de phase III», avait souligné son directeur général Franck Grimaud. 

«Valneva a travaillé sans relâche, et s’est investi au maximum de ses capacités, dans sa collaboration avec le gouvernement britannique, notamment en engageant des ressources significatives et en montrant une très forte implication afin de répondre à [ses] demandes sur des vaccins adaptés aux variants», met en avant le laboratoire le 13 septembre. Il assure qu'il «continue à être pleinement engagé dans le développement» de son candidat-vaccin, le VLA2001, et qu'il «va accroître ses efforts avec d’autres clients potentiels afin de s’assurer que son vaccin inactivé puisse être utilisé dans la lutte contre la pandémie».

Valneva rappelle que les résultats des essais de phase III – destinés à prouver l'efficacité réelle d'un traitement avant une éventuelle mise sur le marché – «sont attendus au début du quatrième trimestre». Ces résultats «feront partie de la soumission progressive du dossier de demande d’autorisation conditionnelle de VLA2001 auprès de l’agence de santé britannique». Sous réserve des résultats de phase III et de l’approbation de l'agence de santé britannique, «Valneva pense qu’une autorisation initiale de mise sur le marché de VLA2001 pourrait être obtenue fin 2021».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»