Trump tance l'«imbécile» Biden pour le retrait chaotique de l'armée américaine d'Afghanistan

Trump tance l'«imbécile» Biden pour le retrait chaotique de l'armée américaine d'Afghanistan© Marvin Gentry Source: Reuters
Vidéo
L'ancien président américain Donald Trump (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Donald Trump a profité du vingtième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 pour critiquer la façon dont Joe Biden avait géré le retrait d'Afghanistan, qui, selon lui, a fait passer le président démocrate pour un «imbécile».

A l'occasion du vingtième anniversaire des attentats du 11 Septembre, l'ancien président Donald Trump a posté un message vidéo dans lequel il n'épargne pas son successeur Joe Biden pour sa gestion du retrait des troupes américaines d'Afghanistan.

Donald Trump a commencé son message en qualifiant le 11 Septembre de jour de «grande tristesse» pour les Etats-Unis où il faut honorer «la bravoure de [la] police, [des] pompiers, et des premiers intervenants de toute sorte». «Le travail qu'ils ont fait était vraiment incroyable. Nous les aimons et nous les remercions», a déclaré l'ancien président.

L'ex-président républicain s'est ensuite lancé dans une attaque en règle de la gestion du retrait d'Afghanistan par Joe Biden. «C'est aussi un moment triste pour la façon dont notre guerre contre ceux qui ont fait tant de mal à notre pays s'est terminée la semaine dernière. La perte de 13 grands guerriers et de nombreux autres blessés n'aurait jamais dû se produire», a-t-il déclaré, faisant référence aux 13 militaires américains qui ont perdu la vie le 26 août dans un attentat à la bombe perpétré par Daesh-K à l'aéroport de Kaboul, alors que les évacuations chaotiques étaient en cours.

«Le leader de notre pays est passé pour un idiot [...]. C'est le résultat d'une mauvaise planification, d'une faiblesse incroyable», a attaqué Donald Trump. Le retrait des forces américaines d'Afghanistan avait été négocié avec les Taliban sous son mandat, mais devait initialement avoir lieu le 1er mai. Après son arrivée au pouvoir, Joe Biden avait repoussé cette date au 11 septembre – puis avancé au 31 août – tout en réduisant le contingent des troupes américaines sur place.

«On nous a pris 85 milliards de dollars de nos meilleurs et les plus sophistiqués équipements militaires, sans même qu'un coup de feu soit tiré», a poursuivi Donald Trump, ajoutant que l'administration Biden s'était «rendue en vaincue».

Le gouvernement américain est sous le feu des critiques depuis des semaines pour son manque de préparation dans le retrait de ses troupes d'Afghanistan, qui a provoqué un afflux de candidats à l'exil et provoqué des scènes de chaos dans et autour de l'aéroport international de Kaboul. Des critiques balayées par Joe Biden, qui a de son côté qualifié de «succès» le retrait de l'armée américaine.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»