Moscou «s’oppose à toute tentative de changement anticonstitutionnel de gouvernement» en Guinée

Moscou «s’oppose à toute tentative de changement anticonstitutionnel de gouvernement» en Guinée© CELLOU BINANI Source: AFP
Des membres des forces armées guinéennes à Conakry, le 5 septembre 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le ministère russe des Affaires étrangères a fait savoir que la Russie s'opposait «à toute tentative de changement anticonstitutionnel de gouvernement» en Guinée après le coup de force militaire mené par des putschistes.

Dans un message adressé aux médias le 6 septembre, le ministère russe des Affaires étrangères a expliqué suivre «avec une profonde inquiétude l’évolution des événements en République de Guinée», ajoutant que Moscou s'opposait «à toute tentative de changement anticonstitutionnel de gouvernement» après le coup de force militaire mené par des putschistes la veille.

«Nous exigeons qu’Alpha Condé soit libéré et que son immunité soit assurée. Nous estimons nécessaire de ramener dans les plus brefs délais la situation en Guinée dans le cadre constitutionnel. Nous exhortons toutes les forces politiques guinéennes à s’abstenir de tout acte susceptible de provoquer de nouvelles violences et à œuvrer pour atteindre un règlement pacifique de la situation actuelle par le biais de négociations», a déclaré la diplomatie russe.

Le ministère des Affaires étrangères a par ailleurs précisé que selon ses informations aucun citoyen russe n'a été blessé, et a recommandé à ses ressortissants de s’abstenir de voyager en République de Guinée «jusqu’à ce que la situation soit complètement normalisée». 

Les putschistes guinéens qui ont fait savoir, images à l'appui, avoir capturé le président Alpha Condé et annoncé la dissolution des institutions devraient en dire plus ce 6 septembre sur leur plan de marche après un coup d'Etat largement condamné par la communauté internationale mais salué par des scènes de liesse à Conakry. Ils ont convoqué les ministres sortants et les présidents des institutions à une réunion au Palais du peuple, siège du Parlement, dans un format qu'ils n'ont pas précisé. «Tout refus de se présenter sera considéré comme une rébellion», ont-ils prévenu.

Dans un discours, leur chef, le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, a promis la mise en place d'un «gouvernement d'union nationale» chargé de conduire une période de «transition» politique, et assuré qu'il n'y aurait pas de «chasse aux sorcières» contre les partisans du président Alpha Condé. 

Les officiers des forces spéciales qui ont affirmé avoir capturé Alpha Condé ont par ailleurs annoncé l'instauration d'un couvre-feu dans tout le pays «jusqu'à nouvel ordre», le remplacement des gouverneurs et préfets par des militaires dans les régions, ainsi que la fermeture des frontières terrestres et aériennes.

Ce coup de force surprise parachève des mois de grave crise politique et économique –aggravée par la pandémie de Covid-19 – sous la présidence d'Alpha Condé, au pouvoir depuis 2010 mais de plus en plus isolé.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»