Japon : deux trentenaires décèdent après une injection de Moderna contaminée par des particules

Japon : deux trentenaires décèdent après une injection de Moderna contaminée par des particules© Carl Court/Pool Source: Reuters
Un soignant prépare une dose de vaccin Moderna à Tokyo, au Japon, le 24 mai 2021.
Suivez RT France surTelegram

Deux hommes sont morts après avoir reçu des doses du vaccin américain faisant partie de lots retirés par le gouvernement pour cause de contamination aux particules. Une enquête est toujours en cours pour déterminer les causes des décès.

Deux personnes sont décédées au Japon en août à la suite de l'injection de doses du vaccin Moderna qui faisaient partie de lots suspendus peu de temps après, à la suite de la découverte d'une contamination par des particules, a annoncé ce 28 août le ministère japonais de la Santé.

Selon Reuters, il s'agit de deux hommes trentenaires morts quelques jours après avoir reçu leur deuxième dose de ce vaccin contre le Covid-19, comme l'a précisé le ministère dans son communiqué. Les causes du décès font l'objet d'une enquête.

Le laboratoire américain Moderna avait annoncé le 25 août avoir décidé de retenir près de 1,63 million de doses du produit au Japon, après avoir été averti d'une contamination de ses fioles de vaccin par des particules, qui pourrait être due à un problème de fabrication dans l'une des lignes de productions de l'entreprise pharmaceutique en Espagne.

Le lot contaminé avait été retiré par précaution

Le lot incriminé contenait 565 400 doses mais «par excès de prudence» Moderna avait décidé de mettre deux autres lots en attente. «A ce jour, aucun problème de sécurité ou d'efficacité n'a été identifié», avait déclaré le laboratoire, avant l'annonce de ces deux décès. Le ministère japonais de la Santé avait ensuite annoncé le 26 août avoir décidé de retirer certaines doses par mesure de précaution après s'être entretenu avec le laboratoire Takeda, partenaire de Moderna.

Au cours du mois d'août, des vaccins provenant du lot en question ont été utilisés dans un centre de vaccination à Osaka, selon le ministère de la Défense, qui gère ce centre. Le ministère n'a pas précisé combien de personnes avaient été vaccinées.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»