Sans masque ni distanciation sociale, la fête d’anniversaire de Barack Obama fait polémique

Sans masque ni distanciation sociale, la fête d’anniversaire de Barack Obama fait polémique© REUTERS/Marco Bello
Vidéo
L’ancien président américain Barack Obama à Miami, aux Etats-Unis, le 2 novembre 2020 (illustration).
Suivez RT France surTelegram

Faites ce que je dis, pas ce que je fais ? Pour ses 60 ans, l'ancien président démocrate a organisé une grande soirée où les participants, sans masques, se sont affranchis des règles de distanciation sociale édictées par les autorités sanitaires.

Alors que les restrictions de libertés sans précédent s'accélèrent aux quatres coins du globe, tous les citoyens sont-ils logés à la même enseigne ? Rien n'est moins sûr à en voir les photographies de la soirée d'anniversaire de l'ancien président démocrate Barack Obama, lors de laquelle les convives ne portaient pas de masque et ne respectaient pas les règles de distanciation sociale, sans égards donc pour les recommandations des autorités sanitaires du pays.

En effet, les autorités sanitaires américaines ont à nouveau recommandé le port du masque en intérieur, et ce même pour les personnes vaccinées, justifiant cette mesure par la hausse des cas de Covid-19 due au variant Delta.

Le prédécesseur de Donald Trump et Joe Biden a rassemblé sur l'île huppée de Martha's Vineyard, dans le Massachusetts, une centaine de personnalités politiques et de célébrités, dont Tom Hanks, Steven Spielberg, Beyonce et son époux Jay-Z, Bradley Cooper, Stephen Colbert, Bruce Springsteen ou encore Erykah Badu. La chanteuse texane a publié sur Instagram une vidéo où l'on voit Barack Obama en train de danser sans masque, comme tous les autres invités autour de lui.

D'autres photographies montrent l'ancien sénateur de l'Illinois entourant sa famille devant les objectifs.

Vos enfants seront masqués à l'école et vous le serez dans les avions parce que vous êtes les serfs sur lesquels ils règnent

Les opposants à l'ancien chef d'Etat – dont le vice-président n'était autre que Joe Biden, l'actuel président américain – se sont ainsi empressés de souligner l'hypocrisie d'une certaine élite qui demande publiquement aux citoyens de respecter des règles dont elle s'affranchit en privé. 

«Vos enfants seront masqués à l'école et vous le serez dans les avions parce que vous êtes les serfs sur lesquels ils règnent», a notamment lancé la commentatrice politique républicaine Candace Owens, résumant ainsi l'opinion de son camp.

Le New York Post cite par ailleurs le rappeur Trap Beckham, présent à la soirée et qui avait pris des photographies publiées sur les réseaux sociaux avant d'être rapidement supprimées : «J'ai dû tout supprimer à cause des règles. C'était épique, c'est sûr. Si des vidéos refont surface, elles deviendront virales. Il a dansé tout le temps. Personne n'a jamais vu Obama comme ça auparavant.»

La porte-parole de Barack Obama Hannah Hankins avait pourtant tenté de déminer le terrain avant la soirée, assurant que «cet événement en extérieur [avait] été organisé il y a des mois, conformément aux directives de santé publique et avec des mesures de protection contre le Covid-19». «Le président et madame Obama ont décidé de réduire considérablement l'événement pour n'inclure que la famille et les amis proches», avait-elle ajouté.

Des arguments qui ont peiné à convaincre côté républicain.«Si c'était la fête d'anniversaire du président Trump, les démocrates dénonceraient un dangereux événement super-propagateur», a ainsi déclaré le représentant de l'Ohio Jim Jordan. Ronna McDaniel, leader du parti républicain, a fait semblant de s'interroger : «Y a-t-il une exception pour les fêtes auxquelles participent les riches célébrités démocrates ?».

«Peut-être que nous devrions commencer à l'appeler le variant Obama», a encore ironisé le commentateur politique Stephen Miller.

Le président Joe Biden, qui fut le vice-président de Barack Obama, n'a pas participé à la fête d'anniversaire, mais il a tenu à lui dédier un tweet. «Joyeux anniversaire, Barack Obama. Je suis fier de pouvoir dire que tu es un frère et un ami, et je te suis reconnaissant de ton service désintéressé à ce pays», a-t-il écrit.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»