Nigéria : au moins 28 morts dans l'attentat contre une mosquée de Maiduguri

Nigéria : au moins 28 morts dans l'attentat contre une mosquée de Maiduguri © Capture d'écran du compte de Twitter @NigeriaNewsdesk
Suivez RT France surTelegram

Selon des témoins, 28 personnes ont été tuées, vendredi dans un attentat suicide au Nigéria à Maiduguri, principale ville de l'État de Borno, où le groupe islamiste Boko Haram a été créé.

Un kamikaze s’est fait exploser dans une mosquée à l’heure de la première prière du matin dans la ville de Maiduguri, berceau du groupe islamiste Boko Haram. Au moins 28 personnes auraient été tuées selon des témoins, alors que les services de secours avaient annoncé un premier bilan de six morts.

«Nous avons compté 28 corps de victimes», a affirmé à l'AFP Umar Sani, un des miliciens locaux qui a participé aux secours, tandis qu'un résident, Musa Sheriff, qui a lui aussi donné un coup de main aux secours arrivés sur place, confirmait ce bilan. 

Selon les informations des médias, l'attaque a été menée par un assaillant solitaire. Toutefois, des témoins affirment que deux complices auraient pris la fuite.

Abbas Gava, le porte-parole de la Force civile conjointe, une organisation autonome de Maiduguri qui lutte contre Boko Haram, a annoncé qu’il y avait eu «deux explosions dans la mosquée de Jiddari Polo qui se situe très près du tribunal de la magistrature. Nous sommes en train de recevoir les informations sur le nombre exact de victimes».

Lire aussi : Au moins 30 morts dans le double attentat au Nigeria

Maiduguri a donc vécu son sixième attentat suicide depuis le début du mois. Le président nigérian, Muhammadu Buhari, a promis de mettre fin aux activités de Boko Haram dans la région d'ici le mois de décembre.

«Il est temps de prévenir tous les terroristes de Boko Haram, où qu'ils se trouvent, de renoncer à tous leurs actes terroristes, de se rendre et de faire face à la justice. Nous voudrions déclarer que nous connaissons toutes leurs cachettes, leurs camps et leurs enclaves», a précisé le président du Nigéria.

Lire aussi : Un nouvel attentat au Nigeria commis par trois femmes-kamikazes fait quatre morts

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»