Etats-Unis : Joe Biden durcit le ton contre les employés fédéraux non vaccinés

- Avec AFP

Etats-Unis : Joe Biden durcit le ton contre les employés fédéraux non vaccinés© EVELYN HOCKSTEIN Source: Reuters
Joe Biden à la Maison Blanche le 4 juillet 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Joe Biden a décidé de durcir le ton contre les employés fédéraux non vaccinés. Ceux-ci seront contraints à se vacciner ou à se faire tester régulièrement et à porter le masque en continu sur leur lieu de travail.

Joe Biden a pris une série de mesures pour accélérer la vaccination aux Etats-Unis, parmi lesquelles l'obligation pour des millions d'employés fédéraux soit d'être vaccinés, soit de se plier à une série de contraintes, selon un communiqué de la Maison Blanche publié ce 29 juillet.

Les employés fédéraux non vaccinés auront ainsi l'obligation de porter le masque en continu et ce même dans les zones où la circulation du Covid-19 est faible, et de se soumettre à des tests réguliers, une ou deux fois par semaine.

Ils seront aussi limités dans leurs déplacements, selon ce communiqué, diffusé peu avant une allocution du président américain.  

Sans aller jusqu'à l'obligation vaccinale pure et simple, il s'agit toutefois d'un changement de cap pour l'administration Biden, qui jusqu'ici se refusait à associer toute idée de contrainte à la vaccination, insistant davantage sur la responsabilité individuelle et les messages d'encouragement.

Bientôt la vaccination obligatoire pour l'armée américaine ?

L'Etat fédéral emploie 4 millions de personnes, dont 2 millions de civils. Pour ce qui concerne les militaires, le président américain demande à l'armée de réfléchir à «comment et quand» ajouter le vaccin contre le Covid-19 à la liste des vaccins obligatoires pour les militaires.

Joe Biden appelle par ailleurs les autorités locales à verser 100 dollars à toute personne se faisant vacciner, en puisant pour cela dans les fonds d'urgence débloqués pour faire face à la pandémie.

Les Etats-Unis tentent de relancer une campagne de vaccination qui, après des débuts tonitruants, a tendance à se tasser, alors même que la diffusion très rapide du variant Delta inquiète les autorités sanitaires.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»