«Nous ne masquerons pas nos enfants» : Donald Trump fustige les recommandations de la Maison Blanche

«Nous ne masquerons pas nos enfants» : Donald Trump fustige les recommandations de la Maison Blanche© Eduardo MUNOZ Source: Reuters
Donald Trump s'oppose au port du masque imposé aux enfants (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'ancien président des Etats-Unis est monté au créneau pour dénoncer les nouvelles recommandations sanitaires émises par la Maison Blanche, dont le port du masque à l'école. Donald Trump n'a jamais fait mystère de son hostilité à l’égard du masque.

Donald Trump vent debout contre les recommandations de la Maison Blanche publiées le 27 juillet, à la suite de la reprise de l'épidémie de Covid-19 aux Etats-Unis. Parmi elles figure le port du masque à l'école, une mesure qui a suscité l'indignation de l'ancien président.

«Nous ne reviendrons pas en arrière. Nous ne masquerons pas nos enfants. Joe Biden et son administration n'ont rien appris de l'année dernière», a-t-il sermonné, mettant en opposition les annonces de la Maison Blanche avec les «courageux Américains [qui] ont appris comment vivre de manière sûre, responsable, et à se battre». Selon lui, l'extension du port du masque symboliserait la méfiance des démocrates envers la science. Donald Trump a donc invité à «ne pas céder face au Covid». Du côté de Joe Biden, ce sont justement les recommandations du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) qui sont reprises.

«Dans les zones à transmission importante et élevée, le CDC recommande aux personnes entièrement vaccinées de porter des masques dans les lieux publics intérieurs pour aider à prévenir la propagation des variants Delta et protéger les autres – cela inclut l'école», a par ailleurs déclaré la directrice du CDC, Rochelle Walensky, dans des propos rapportés par CNN. Le CDC précise par ailleurs que cela concernerait les enfants de moins de 12 ans non-éligibles à la vaccination.

Le CDC préconise également le port du masque dans les régions les plus touchées mais aussi dans les lieux accueillant du public. Alors que le maire de New York a imposé la vaccination ou un dépistage hebdomadaire pour les agents de la ville, le président des Etats-Unis envisagerait la vaccination obligatoire dès le 29 juillet pour tous les agents fédéraux, contractuels inclus. La progression de la couverture vaccinale semble en effet ralentir aux Etats-Unis, avec seulement 60% de la population adulte vaccinée, tandis que le gouvernement s'était fixé un objectif de 70%.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»