Tunisie : des heurts éclatent devant le Parlement, l'armée en interdit l'accès aux députés

Tunisie : des heurts éclatent devant le Parlement, l'armée en interdit l'accès aux députés© FETHI BELAID / AFP
Vidéo
Des militaires tunisiens entourent le Parlement à Tunis le 26 juillet 2021.
Suivez RT France surTelegram

Le président du Parlement tunisien Rached Ghannouchi a effectué un sit-in devant la chambre à Tunis, après avoir été empêché d'y accéder par des militaires au lendemain du gel des activités parlementaires par le président Kaïs Saïed.

Des heurts ont éclaté ce 26 juillet devant le Parlement tunisien encerclé par l'armée et dont les activités ont été suspendues par le président Kaïs Saïed après une journée de manifestations contre les dirigeants du pays. L'armée a aussi barricadé le siège de la présidence du gouvernement et a empêché le personnel d'y accéder, ont affirmé des fonctionnaires de la Kasbah à l'AFP.

Partisans du mouvement islamiste Ennahdha – opposés à la suspension des travaux du Parlement – et soutiens au président tunisien ont échangé des jets de bouteilles et de pierres devant le Parlement comme le montrent les images de Bacem Chebbi, correspondant de RT France sur place.

Peu après ces heurts, le président tunisien a décidé de limoger son ministre de la Défense, Brahim Bartaji. Le motif de cette décision n'a pas pour l'heure été révélé. 

Empêché de se rendre au Parlement, Rached Ghannouchi observe un sit-in

Plus tôt dans la matinée, Rached Ghannouchi, président du Parlement et leader du mouvement d'obédience islamiste, a marqué son opposition à la décision de Kaïs Saïed de suspendre les travaux parlementaires, en observant un sit-in devant la chambre après avoir été empêché d'y accéder par des forces militaires. La veille, il avait accusé Kaïes Saïed de vouloir «changer la nature du régime politique en Tunisie et le transformer d'un régime démocrate parlementaire à un régime présidentiel, individuel et autoritaire».

Réagissant à la situation dans le pays, la France a dit espérer le retour «dans les meilleurs délais» à un «fonctionnement normal des institutions».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»