Philippines : le crash d'un avion militaire fait au moins 50 morts

- Avec AFP

Philippines : le crash d'un avion militaire fait au moins 50 morts© REUTERS / ARMED FORCES OF THE PHILIPPINES
Les secours évacuent les corps et les blessés après le crash de l'avion militaire C-130 à Patikul aux Philippines le 4 juillet 2021.
Suivez RT France surTelegram

Au moins 50 personnes ont péri dans le crash d'un avion militaire aux Philippines. L'avion d'occasion, remis en janvier par l'armée américaine, a raté son atterrissage.

Un avion militaire de transport Hercules C-130 s'est écrasé le 4 juillet aux Philippines, faisant au moins 50 morts et des dizaines de blessés après avoir manqué la piste d'atterrissage dans le sud de l'archipel, sur l'île de Jolo, dans la province de Sulu, d'après l'AFP.

Parmi les victimes figurent 47 militaires qui se trouvaient à bord de l'avion ainsi que trois civils. D'après le major général William Gonzales, 17 passagers et membres d'équipage sont toujours portés disparus. Au total, l'avion transportait 96 personnes, pour la plupart des militaires.

Le chef des forces armées, le général Cirilito Sobejana, a expliqué que l'avion, qui transportait des militaires depuis Cagayan de Oro sur l'île méridionale de Mindanao, avait raté la piste d'atterrissage alors qu'il tentait de se poser. L'appareil aurait tenté de «regagner de la puissance mais cela n'a pas réussi», d'autres sources militaires soulignant que certains soldats avaient réussi à sauter de l'avion avant qu'il ne prenne feu et qu'il ne se brise en deux.

Un avion d'occasion livré par l'armée américaine

Dans une intervention à la radio DZBB, le général Edgard Arevalo a écarté la piste de l'attentat. De son côté, le ministre de la Défense, Delfin Lorenzana, a annoncé sur Twitter qu'il avait ordonné de lancer une «enquête complète» dès que les opérations de sauvetage seraient terminées.

La plupart des passagers avaient récemment reçu une première formation militaire et avaient été envoyés sur cette île dans le cadre d'une force opérationnelle conjointe de lutte contre le terrorisme dans cette région à majorité musulmane. L'armée est très présente dans le sud des Philippines en raison des activités de l'organisation islamiste Abou Sayyaf, considérée comme une organisation terroriste par Washington. 

Cet accident est l'un des plus meurtriers jamais enregistrés par l'armée de l'air philippine. Comme le rapporte la BBC, cet avion fabriqué par l’américain Lockheed Martin avait été remis aux Philippines en janvier. Il s'agissait du premier des deux Hercules C-130 d’occasion livrés par les Etats-Unis dans le cadre d'un programme de coopération en matière de défense.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»