Les opérations de maintien de paix menacées faute d’accord sur le budget à l’ONU

- Avec AFP

Les opérations de maintien de paix menacées faute d’accord sur le budget à l’ONU© Sylvain Liechti
Des membres du contingent tchadien de la MINUSMA marchent dans leur base à Kidal, au Mali, le 19 décembre 2016 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Les missions chargées des opérations de paix risquent de connaître un coup d'arrêt après des discussions infructueuses entre les 193 pays membres de l'ONU sur leur futur financement. Quelque 100 000 casques bleus y participent à travers le monde.

Les 193 pays membres des Nations unies ont échoué à se mettre d'accord sur le budget des opérations de paix pour l'année à venir, qui expire le 30 juin, ce qui pourrait conduire à un gel de l'ensemble des missions, selon des sources diplomatiques à l'AFP. Selon ces sources, l'absence d'accord vient notamment de la Chine et de pays africains qui ont multiplié des demandes de dernière minute. Le budget des opérations de la paix – une vingtaine dans le monde, mobilisant quelque 100 000 Casques bleus – s'élève à environ 6,5 milliards de dollars et couvre chaque année une période de 12 mois débutant en juillet.

Lors d'une visioconférence de presse, le secrétaire général adjoint de l'ONU pour les Opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, a rappelé que déjà l'an dernier, les discussions entre pays membres avaient été compliquées. Elles s'étaient cependant achevées par un accord le 23 juin 2020, une semaine avant l'échéance.

Les missions de paix prévenues d'un éventuel coup d'arrêt

«[Cette année] ce qui constitue un risque, c'est que, pendant un certain temps jusqu'à une décision de l'Assemblée générale sur les budgets, nos missions se trouvent limitées strictement à des mesures pour protéger les personnels», a-t-il déclaré. «C'est une possibilité préoccupante, surtout dans un contexte où la plupart de nos missions opèrent dans des environnements très difficiles, problématiques et dangereux», a-t-il ajouté.

Interrogé par l'AFP sur l'absence d'accord au sein de l'Assemblée générale de l'ONU, Stéphane Dujarric, le porte-parole de l'ONU, a fait savoir que les missions de paix avaient été prévenues. Il leur a été demandé de préparer des plans au cas où les opérations devraient s'interrompre, selon lui. En l'absence d'accord, les missions de paix ne pourront plus engager de dépenses à compter du 1er juillet.

«La réduction des opérations limiterait la capacité des missions à mettre en œuvre leur mandat, y compris, par exemple, soutenir les pays hôtes dans la réponse au Covid-19, protéger les civils, entre autres», a aussi affirmé Stéphane Dujarric.

Le budget des opérations de paix est séparé du budget annuel de fonctionnement de l'ONU (3,07 milliards de dollars), qui s'étend de janvier à décembre et qui donne aussi souvent lieu à des discussions compliquées de dernière minute.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»