«Histoire coloniale récente» : des étudiants d'Oxford retirent un portrait d'Elizabeth II

- Avec AFP

«Histoire coloniale récente» : des étudiants d'Oxford retirent un portrait d'Elizabeth II© Leon NEAL Source: AFP
La reine Elizabeth II dans le comté de Berkshire, à l'ouest de Londres, le 18 juin 2014 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Des étudiants d'Oxford ont décroché une portrait d'Elizabeth II dénonçant le fait qu'elle représentait «l'histoire coloniale récente». Le ministre de l'Education britannique Gavin Williamson a jugé «absurde» cette décision des étudiants.

Des étudiants de la prestigieuse université d'Oxford, en Angleterre, ont provoqué une polémique le 9 juin en retirant un portrait de la reine Elizabeth II d'une salle commune en invoquant le colonialisme, une décision qualifiée d'«absurde» par le ministre de l'Education britannque. 

Les membres du comité de la Middle Common room (MCR) du Magdalen College, une association d'étudiants de troisième cycle, ont voté en faveur du retrait de ce portrait car «pour certains étudiants, les représentations de la monarque et de la monarchie britannique représentent l'histoire coloniale récente», rapporte le 9 juin le Times, citant le compte-rendu d'une réunion de ce comité.

Une lecture biaisée de l'histoire britannique ?

Une lecture quelque peu biaisée de l'histoire britannique en la matière, comme le rappelle Alan Sked, professeur émérite d'histoire internationale à la London School of Economics. Ce dernier s'est indigné sur les réseaux sociaux en rappelant que «La reine a justement présidé à la décolonisation britannique !».

Le ministre de l'Education, Gavin Williamson a lui aussi jugé «absurde» la décision des étudiants. Celle-ci relance le débat sur le racisme et le colonialisme au Royaume-Uni, pays poussé à l'introspection depuis les manifestations du mouvement Black Lives Matter.

«[Elizabeth II] est la chef d'Etat et symbolise ce qu'il y a de mieux au Royaume-Uni. Au cours de son long règne, elle a travaillé sans relâche pour promouvoir les valeurs britanniques de tolérance, d'ouverture et de respect dans le monde», a écrit Gavin Williamson sur Twitter le 8 juin au soir.

Cette affaire fait les choux gras de la presse, le 9 juin.

«Comment osent-ils !» s'indigne le tabloïd conservateur The Daily express en référence aux étudiants. La reine est devenue «la plus récente victime de la "cancel culture" [culture de l'annulation]», déplore le quotidien conservateur The Telegraph.

Le président du MCR, Matthew Katzman, a déclaré au Daily Mail Online que cette action «a été prise après une discussion sur le but d'un tel espace, et il a été décidé que la salle devrait être un lieu accueillant et neutre pour tous les membres».

«Aucune position n'a été prise sur la reine ou la famille royale – la conclusion était simplement qu'il y avait de meilleurs endroits pour accrocher cette image», a-t-il ajouté.

Une initiative soutenue par la direction

La présidente du Magdalen College a déclaré que les étudiants n'étaient pas représentatifs de ce collège réputé vieux de plus de 550 ans mais a défendu leur droit à la «liberté d'expression et au débat politique».

«Etre étudiant signifie plus qu'étudier. Il s'agit d'explorer et de débattre de différentes idées. Parfois, cela consiste à provoquer la génération plus âgée», a-t-elle tweeté, avant d'ajouter : «On dirait que ce n'est pas très difficile à faire ces jours-ci.»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»