La marche anniversaire de Pegida s'est déroulée à Dresde

© Fabrizio Bensch Source: Reuters

Le mouvement radical anti-islam allemand Pegida, qui fête sa première année d’existence, a tenu un rassemblement d’anniversaire dans son fief de Dresde. Ce mouvement jouit aujourd’hui d’une grande popularité, en hausse sur fond de crise migratoire.

Depuis sa première manifestation le 20 Octobre 2014, qui n’a rassemblé qu’environ 500 personnes, Pegida ne cesse de rassembler plus de partisans, atteignant aujourd’hui des dizaines de milliers de personnes lors de certaines manifestations.

Le record a été établi lors des manifestations de solidarité à Charlie Hebdo, où le groupe a réussi à ressembler quelque 25 000 personnes. Ensuite, à partir du mois d’avril, la mobilisation a connu une forte baisse en raison des frasques de ses dirigeants.

Cependant, depuis septembre le groupe a recommencé à rassembler des milliers de personnes venues en réaction à l’accueil de centaines de milliers de migrants par le gouvernement allemand.

La hausse de Pegida en Allemagne

Le gouvernement allemand accuse Pegida d'incitation à la haine

Entretemps, l'Allemagne a fait face à une multiplication d’attaques à caractère raciste, notamment contre des foyers de réfugiés. Samedi, le pays a été secoué par une attaque à l’arme blanche. Habité d’une motivation raciste, un homme a poignardé quatre personnes, dont une politicienne locale impliquée dans l’aide aux réfugiés et proche de l’Union chrétienne-démocrate, le parti d’Angela Merkel.

Dans le même temps, le gouvernement allemand a accusé le mouvement d’un nombre croissant de crimes et de discours haineux à travers le pays. «Tous ceux qui suivent [Pegida] ne peuvent se soustraire de la responsabilité de leurs actes inspirés par la haine, pour avoir mis le feu à des maisons et blessé des volontaires qui aident les réfugiés», a prévenu Heiko Maas, le ministre allemand de la Justice, appelant les citoyens à ne pas se rendre à la marche.

Lundi, la chancelière allemande Angela Merkel a également demandé de ne pas suivre «ceux qui ont de la haine dans le cœur», en commentant la manifestation du groupe islamophobe prévue pour la soirée.

Pegida est pacifique, assure un des leaders

Ainsi, alors que peut être observé en Allemagne une hausse de Pegida et que les structures d’accueil de réfugiés ont subi un total de 500 attaques depuis le début de l’année, Tatjana Festerling, une des leaders du mouvement, qualifie le groupe de «pacifique» ajoutant qu’il représente «la seule façon d’exprimer ce type de résistance».

«Il n’y a pas de débat public sur la façon dont notre société change, malgré l’arrivée dans notre pays de centaines de milliers d’hommes musulmans demandeurs d’asile», a-t-elle souligné, expliquant que de telles discussions sont réprimées dans le pays.

Au lieu de cela, a fait savoir Festerling, les idéologistes d’extrême gauche essayent d’empêcher toute sorte de débat. «N’est-ce pas naturel que les gens s’inquiètent de la perte de leur patrie, de leur culture et finalement de leur liberté ?», a-t-elle conclu.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales