Kremlin : la Russie sera sous-traitante dans la livraison d’hélicoptères pour les Mistral égyptiens

Le porte-hélicoptère Vladivostok à Saint-Nazaire Source: Reuters
Le porte-hélicoptère Vladivostok à Saint-Nazaire

Moscou entend livrer à l’Egypte des hélicoptères et de l’équipement pour les porte-hélicoptères de type Mistral que le Caire a acheté à Paris, pour un montant d’au moins 1 milliard de dollars, selon le Kremlin.

«La Russie pourrait être un sous-traitant [pour l’Egypte], qui va livrer de l’équipement nécessaire pour ces Mistral, sans lequel un Mistral n’est, excusez-moi, qu’une boîte de conserve, de même que tous les hélicoptères, bien évidemment», a déclaré lundi le chef de l’administration du président russe Sergueï Ivanov, cité par l’agence TASS. «Au total, le marché se chiffrera à plus d’un milliard de dollars», a-t-il ajouté.

Le 10 octobre l'Egypte et la France ont signé le contrat d'achat des deux navires de guerre Mistral dont la vente à la Russie avait été annulée par Paris en raison de la crise ukrainienne.

«Après la conclusion de l'accord, l’Egypte en conclura évidement, je suppose, un autre avec la Russie, à propos de l’équipement des Mistrals, ainsi que des hélicoptères,  ce qui aura un impact important sur la lutte contre le terrorisme», a-t-il ajouté.

Conformément au contrat des Mistral de 1,2 milliard d’euros conclu entre la société française DCNS/STX et Rosoboronexport en 2011 pour la construction de deux navires, le Vladivostok, le premier d’entre eux, aurait dû être livré à la Russie en novembre 2014. Même si le contrat de vente avait été signé avant l’imposition des sanctions occidentales contre la Russie, la France a dans un premier temps, décidé de suspendre la livraison des navires en raison du conflit qui se déroule dans l’Est de l’Ukraine, avant finalement de l’annuler.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales