Première rencontre entre Poutine et Biden le 16 juin en Suisse

Première rencontre entre Poutine et Biden le 16 juin en Suisse© REUTERS/Alexander Natruskin
Vladimir Poutine et Joe Biden lors d'une rencontre en mars 2011, alors que le premier était Premier ministre et le second vice-président.
Suivez RT France surTelegram

Avec pour objectif la normalisation des périlleuses relations américano-russes, les deux chefs d'Etat se rencontreront pour la première fois le 16 juin à Genève, en Suisse. Le Kremlin et la Maison blanche l'ont confirmé dans un communiqué.

Longtemps évoqué au conditionnel, le sommet entre le président américain Joe Biden et son homologue russe Vladimir Poutine aura bien lieu. Première entre les deux hommes depuis l'arrivée de Joe Biden à la Maison blanche, cette rencontre se déroulera le 16 juin à Genève, en Suisse, comme cela a été confirmé par le Kremlin et la Maison blanche dans des communiqués distincts publiés ce 25 mai.

A l'agenda des discussions figureront selon le service de presse du Kremlin les relations bilatérales entre la Russie et les Etats-Unis, la stabilité internationale, le règlement des conflits régionaux ou encore la coopération dans la lutte contre le Covid-19.

Le 24 mai, le secrétaire du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie Nikolaï Patrouchev s'était félicité de discussions «constructives» à Genève avec le conseiller à la sécurité nationale du président américain Jake Sullivan. 

Un objectif : «mettre fin au climat malsain» entre les deux pays

Le 19 mai, les chefs de la diplomatie des deux pays Anthony Blinken et Sergueï Lavrov s'étaient rencontrés en Islande pour la première fois depuis le changement de gouvernement aux Etats-Unis. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avait déclaré à cette occasion que les deux nations comprenaient «la nécessité de mettre fin au climat malsain qui s'est formé dans [leurs] relations ces dernières années».

«Nous sommes d’avis que si les leaders de la Russie et des Etats-Unis peuvent travailler ensemble, en collaboration [...] le monde entier peut être un endroit plus sûr», avait pour sa part déclaré Anthony Blinken, notant cependant des approches «très différentes en ce qui concerne l'analyse de la situation sur la scène internationale». 

Et pour cause, les sujets de désaccord ne manquent pas, entre dossier ukrainien, rôle de l'OTAN, déclarations de Joe Biden assimilant son homologue russe à un «tueur», ou encore sanctions économiques...

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»