«Je préfère mourir qu'être un juif du Sporting» : le chant d'un joueur du FC Bruges fait polémique

«Je préfère mourir qu'être un juif du Sporting» : le chant d'un joueur du FC Bruges fait polémique© Johanna GERON Source: Reuters
Noa Lang lors d'un match opposant le Club Bruges KV au Zénith Saint-Pétersbourg, à Bruges (Belgique), le 2 décembre 2020.
Suivez RT France surTelegram

Noa Lang, joueur de football du Club Bruges, a été filmé en train d'entonner un chant de supporters dénoncé par certains comme antisémite lors d'une célébration avec des fans. Le club réfute les accusations, mais la Fédération a ouvert une enquête.

Dans la soirée du 20 mai, lors des célébrations qui ont suivi le titre de champion de Belgique de son club, le milieu de terrain néerlandais de Bruges, Noa Lang, a été filmé entouré de supporters en train de chanter un air faisant référence au surnom des supporters du club bruxellois d'Anderlecht, et que certains ont jugé antisémite. 

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux, on peut entendre le joueur néerlandais chanter «nog liever dood dan Sporting jood» , traduction : «Je préfère être mort qu'être un juif du Sporting [d'Anderlecht].»

Le président du parti de centre-droit MR et du club Royal Francs-Borains Georges-Louis Bouchez a réagi, déclarant qu'il «n'accepterait jamais» qu'on associe «l'ennemi juré aux juifs». «J'attends des explications et des excuses de Noa Lang et une sanction à la hauteur du Club Bruges et de la Fédération royale belge de football», a-t-il déclaré.

Alors que l'affaire prenait de l'ampleur dans les médias, la Fédération belge de football (URBSFA) a annoncé l'ouverture d'une enquête. «La Fédération belge condamne toute forme de discrimination et s'en remet aux instances disciplinaires compétentes pour définir la suite qui sera à donner à ces événements», peut-on lire sur son site.

«Le racisme et l'antisémitisme n'ont pas leur place dans notre société. Les chants qui visent des groupes de population ne doivent plus être banalisés», a réagi de son côté la Ligue professionnelle.

Le Comité de coordination des organisations juives de Belgique (CCOJB) a pour sa part fait savoir qu'il travaillait «avec la Pro League, qui a adopté un nouveau code de conduite pour se débarrasser de cet antisémitisme "folklorique"». L'organisation, comparable au CRIF en France, a ajouté : «Nous ne laisserons rien passer. Nous notons avec reconnaissance les réactions politiques et médiatiques sur cet événement inacceptable.»

Le FC Bruges défend son joueur

De son côté, le Club Bruges a tenté de dédramatiser la situation dans un communiqué relayé par la RTBF : «Paysans pour les supporters du Club Bruges, cafards pour les supporters de Malines, Schtroumpfs pour les supporters de Genk, Juifs pour les supporters d’Anderlecht, ce sont tous des surnoms qui sont souvent adoptés par les supporters de l’équipe elle-même». «Lorsque Noa Lang a chanté avec nos supporters hier soir après avoir remporté le titre de champion, il n’y avait aucun sous-entendu antisémite. Noa n’a pas voulu blesser ou insulter qui que ce soit de quelque manière que ce soit et nous sommes désolés si cela s’est produit», a assuré le club belge.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix