«Mesdames et messieurs» : une compagnie ferroviaire s'excuse pour une formule jugée non inclusive

«Mesdames et messieurs» : une compagnie ferroviaire s'excuse pour une formule jugée non inclusive© REUTERS / TOBY MELVILLE
Une affiche promotionnelle de la compagnie ferroviaire London North Eastern Railway dans le station de Kings Cross à Londres le 24 juin 2018.
Suivez RT France surTelegram

Au Royaume-Uni, une compagnie ferroviaire s'est excusée auprès d'un usager «non binaire» qui s'est plaint que la formule de politesse utilisée par la compagnie soit non inclusive. Ces excuses ont suscité de vifs échanges sur Twitter.

Dans un message publié sur Twitter mi-mai, la compagnie ferroviaire London North Eastern Railway (LNER) a présenté ses excuses à un usager qui s'était plaint d'une annonce d'accueil dans un train. 

Alors qu'elle était en déplacement sur le LNER, Laurence Coles, également agent de train et représentant LGBTQ+ du syndicat du RMT (Rail, Maritime and Transport Union), s'est en effet sentie offensée par l'annonce faite par le responsable de train. L'objet de son ire? La formule «Bonjour mesdames et messieurs», pas assez inclusive à son goût, puisqu'elle excluerait les individus «non binaire».

Aussitôt, Laurence Coles a fait part de sa déception quant au langage utilisé par la compagnie sur le réseau social Twitter. «Bonjour mesdames et messieurs, garçons et filles.... En tant que personne non binaire, cette annonce ne s'applique pas réellement à moi, donc je n'écouterai pas», a-t-elle tweeté, avant de passer son compte en privé, comme le rapporte le Daily mail.

La compagnie ferroviaire, qui a pris connaissance du message, a immédiatement répondu et s'est platement excusée. «Je suis vraiment désolé de voir cela, Laurence, nos responsables de train ne devraient pas utiliser un langage comme celui-ci, et je vous remercie de l'avoir porté à mon attention, veuillez me faire savoir sur quel service vous êtes et je veillerai à ce qu'ils restent aussi inclusifs que nous nous efforçons de l'être chez LNER», a réagi contrite la LNER.

«Pouvons-nous arrêter avec cette absurdité ?»

Ces échanges ont engendré de multiples débats sur Twitter, un grand nombre d'internautes ne comprenant pas les excuses de la compagnie pour ces salutations amicales. Le député conservateur Mark Jenkinson s'est ému le 12 mai de cette anecdote en soulignant l'absurdité de la situation : «Identifiez vous comme vous voulez, mais pouvons-nous arrêter cette absurdité ?»

Dans une déclaration rapportée par la presse anglaise, la London North Eastern Railway a indiqué que les politiques et procédures de la compagnie étaient révisées régulièrement et qu'elle examinerait si d'autres changements doivent être apportés.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»