L'Espagne expulse 4 000 migrants vers le Maroc, le ton monte entre Madrid et Rabat

- Avec AFP

L'Espagne expulse 4 000 migrants vers le Maroc, le ton monte entre Madrid et Rabat© Jon Nazca Source: Reuters
Cliché pris à Ceuta le 18 mai 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Madrid a indiqué que 4 000 des 8 000 migrants arrivés depuis le 17 mai dans l'enclave espagnole de Ceuta avaient été renvoyés vers le Maroc. Après convocation de son ambassadeur en Espagne, Rabat a indiqué rappeler sa diplomate sur son territoire.

Selon les derniers chiffres publiés par le ministère espagnol de l'Intérieur, près de 8 000 migrants sont arrivés depuis le 17 mai dans l'enclave espagnole de Ceuta dont 4 000 ont été renvoyés au Maroc. Un peu plus tôt dans la journée, le ministre de l'Intérieur espagnol Fernando Grande-Marlaska avait défendu ces renvois en affirmant qu'ils étaient «conformes à la loi et aux traités internationaux et aux accords avec le Maroc».

Lors d'une conférence de presse faisant suite au conseil des ministres qui avait été dominé par cette crise entre l'Espagne et le Maroc, le ministre avait précisé qu'il pourrait y avoir 1 500 mineurs parmi ces migrants tout en soulignant qu'il était «trop tôt» pour fournir un chiffre définitif. 

Le Premier ministre Pedro Sanchez s'est rendu dans la journée du 18 mai à Ceuta. En quittant Madrid, il avait promis de «rétablir l'ordre» dans l'enclave espagnole, qualifiant la situation de «grave crise pour l'Espagne et aussi pour l'Europe».

Le chef du gouvernement espagnol doit également se rendre à quelques 400 kilomètres à l'est de Ceuta, à Melilla, l'autre enclave espagnole sur la côte marocaine, où 86 migrants sont également parvenus à entrer le 18 mai au matin en territoire espagnol depuis le Maroc voisin, parfois après des altercations avec les forces de l'ordre.

L'UE affiche sa solidarité, Madrid convoque l'ambassadeur du Maroc en Espagne

Ce même 18 mai, la ministre espagnole des Affaires étrangères Arancha Gonzalez Laya a annoncé avoir convoqué l'ambassadeur du Maroc en Espagne pour lui exprimer le «mécontentement» des autorités espagnoles face à cette «entrée massive de migrants marocains à Ceuta». «Je lui ai rappelé que le contrôle des frontières a été et doit rester de la responsabilité partagée de l'Espagne et du Maroc», a-t-elle déclaré.

Suite à cette remontrance, le Maroc a décidé de rappeler son ambassadeur pour consultation. «L'ambassadeur a été rappelé pour consultation et rentre incessamment au Maroc», a déclaré à l'AFP la porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Bruxelles a également fait entendre sa voix sur le sujet. «Tout notre soutien et notre solidarité avec l'Espagne», a tweeté en espagnol le président du Conseil européen Charles Michel, précisant que la «coopération, la confiance et les engagements partagés devraient constituer les principes d'une relation forte entre l'Union européenne et le Maroc», a-t-il ajouté.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a également exprimé la solidarité de l'Union dans un message publié en espagnol sur Twitter, soulignant l'importance en matière de migration de nouer des «partenariats renforcés fondés sur la confiance mutuelle et des engagements communs» avec des pays comme le Maroc.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix