Londres, Berlin, Madrid... De nombreux rassemblements pro-palestiniens en Europe

- Avec AFP

Londres, Berlin, Madrid... De nombreux rassemblements pro-palestiniens en Europe© HENRY NICHOLLS Source: Reuters
images
Manifestation en soutien à la Palestine à Londres le 15 mai 2021
Suivez RT France surTelegram

Dans de nombreuses villes à travers le monde et en particulier en Europe, comme Londres ou Berlin, des mobilisations pro-palestiniennes ont eu lieu ce 15 mai alors que le Proche-Orient s'embrase.

Dans plusieurs grandes villes dans le monde, des rassemblements pro-palestiniens ont été planifiés le 15 mai sur fond d'escalade militaire entre le Hamas et Israël et de tensions entre Israéliens et Palestiniens.

En Espagne

Environ 2 500 personnes ont par exemple défilé dans le calme dans le centre de Madrid en soutien à la cause palestinienne, selon la police nationale.

En Angleterre

Des milliers de personnes se sont également réunies dans le centre de Londres. Les manifestants étaient à la mi-journée à Marble Arch, à côté de Hyde Park, d'où ils se sont dirigés vers l'ambassade d'Israël, brandissant des drapeaux palestiniens et des pancartes demandant de «libérer» les Territoires palestiniens. 

«Nous en avons assez de l'oppression», a déclaré le diplomate palestinien au Royaume-Uni, Husam Zomlot, en s'adressant à la foule devant les grilles de l'ambassade. «Aujourd'hui nous disons assez, assez de la complicité», a-t-il ajouté.

Selon les organisateurs, parmi lesquels la coalition Stop the War, l'association musulmane du Royaume-Uni et la Campagne pour le désarmement nucléaire, la manifestation a rassemblé 150 000 personnes. Interrogée par l'AFP, la police n'a pas communiqué de chiffre. The Guardian évoque des milliers de personnes.

En Allemagne

En Allemagne, des manifestations à l'appel de collectifs pro-palestiniens ont rassemblé des milliers de personnes à Berlin et dans plusieurs villes, donnant lieu à des heurts et arrestations, a constaté une journaliste de l'AFP. 

A l'appel du collectif «Samidoun» derrière le mot d'ordre «marche du peuple palestinien pour la libération et le retour», plus de 3 500 personnes étaient présentes, selon la police, sur la place de l'Hermannplatz. Des drapeaux turcs et palestiniens étaient brandis. 

Sur les pancartes des manifestants étaient inscrits des slogans tels que «boycott d'Israël», «libérez Gaza !», ou encore «Sauvez Cheikh Jarrah», quartier de Jérusalem-Est où des familles palestiniennes sont menacées d'éviction par des colons israéliens.

Les autorités ont ordonné au bout d'une demi-heure la dispersion du rassemblement berlinois, en raison du «non respect des mesures» de distanciation sociale contre la pandémie de Covid-19, a fait savoir la police de la capitale allemande sur Twitter. Celle-ci a donné lieu à des «agressions contre les forces de l'ordre» et des arrestations, a-t-elle ajouté.

Des projectiles, dont des pancartes, bouteilles, ont notamment été lancés sur les policiers, a constaté une journaliste de l'AFP. Le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung précise que des feux d'artifice et des pierres ont aussi été envoyés contre la police.

Plus tôt dans l'après-midi, une première manifestation d'une centaine de personnes s'était déroulée dans le calme, selon les médias allemands.

Des appels à manifester ont été également mises sur pied dans d'autres grandes villes allemandes, comme Cologne, Leipzig ou Hambourg, où plusieurs centaines de personnes se sont réunies, selon la presse. A Francfort, un rassemblement pro-palestinien et une manifestation en faveur d'Israël se tenaient simultanément à quelques mètres de distance, séparés par un cordon policier, a constaté un journaliste de l'AFP.

En Belgique

A Bruxelles, 3 000 personnes, selon un décompte de la police relayé par La Libre et la RTBF, ont manifesté dans le calme, a précisé les forces de l'ordre, place de l'Albertine à l'appel de plusieurs organisations comme l'Association belgo-palestinienne (ABP), le Forum démocratique palestinien en Europe ou le Rassemblement des démocrates arabes en Belgique. D'après les médias belges, les organisateurs avaient préalablement averti sur Facebook qu'aucun propos antisémite ne serait toléré.

Aux Pays-Bas

A La Haye aux Pays-Bas, 300 à 400 personnes étaient réunies. Selon le média néerlandais L'Algemeen Dagblad, un policier a été touché au visage après un affrontement. Si au départ la manifestation était calme, vers la fin, la police anti-émeute a été déployée pour éviter que les manifestants ne rentrent dans le centre-ville, d'après le quotidien. Il y aurait eu cinq arrestations.

En Pologne

A Varsovie, environ 300 personnes, principalement des Palestiniens établis en Pologne, ont manifesté devant l’ambassade d’Israël. Drapeaux palestiniens à la main, ils ont brandi des pancartes «Stop à l’holocauste des Palestiniens» ou «Jérusalem, la capitale de la Palestine», et crié des slogans en faveur de la «Palestine libre».

En Tunisie

Hors de l'Europe, des manifestations ont notamment été organisées à Tunis et dans plusieurs villes tunisiennes en soutien aux Palestiniens et pour réclamer l'intervention de la communauté internationale afin d'arrêter les «crimes» des forces israéliennes.

Des centaines de manifestants drapés dans des drapeaux palestiniens se sont rassemblés dans le centre de la capitale, avant de défiler sur l'avenue emblématique Habib Bourguiba, sous une surveillance policière, a constaté un journaliste de l'AFP.

Parmi les slogans des protestataires – qui ont bravé le confinement en vigueur jusqu'à dimanche – on pouvait entendre selon l'AFP : «Tunisiens et Tunisiennes soutiennent la Palestine» et «Le peuple veut criminaliser la normalisation avec Israël».

D'autres manifestations de soutien aux Palestiniens ont par ailleurs été organisées à Sfax et Monastir (centre-est), selon des témoins et des vidéos partagées sur les réseaux sociaux.

Environ 22 000 manifestants en France

En France, ils étaient environ 22 000 personnes à manifester en soutien aux Palestiniens dans 60 rassemblements en France, selon le ministère de l'Intérieur. A Paris, la manifestation non autorisée a rassemblé entre 2500 et 3500 personnes. De nombreux heurts ont eu lieu entre les forces de l'ordre et les manifestants. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»