Des juifs agressés au tombeau de Joseph à Naplouse

le tombeau de Joseph a été incendié vendredi par des Palestiniens.© Abed Omar Qusini Source: Reuters
le tombeau de Joseph a été incendié vendredi par des Palestiniens.

Un groupe d'ultra-orthodoxes juifs qui s'étaient rendus dimanche sans autorisation au tombeau de Joseph à Naplouse ont été agressés par des Palestiniens en colère avant d'être secourus par des policiers palestiniens, a indiqué la police israélienne.

Sans autorisation ni escorte de soldats israéliens, les hommes étaient venus pour tenter de restaurer le tombeau de Joseph, site révéré par les juifs et incendié vendredi par des Palestiniens.

Selon la police israélienne qui affirme que cette venue aurait pu se terminer tragiquement, la conduite de cette trentaine d'étudiants d'une école talmudique de Jérusalem est «totalement irresponsable».

Le site, vénéré par les juifs car abritant la dépouille de Joseph, l'un des douze fils de Jacob, est un lieu de tensions permanentes entre la communauté juive et arabe-palesdtniennre. Situé en Cisjordanie occupée par Israël, il est ensé faire partie d'une zone controlée exclusivement par les Palestiniens». 

A l'arrivée des étudiants sur le site, «des policiers de l'Autorité palestinienne les ont battus avec des matraques et la crosse de leurs armes.

Quelques minutes après, ils ont été rejoints par une foule de palestiiniens en colère. La plupart des étudiants ont réussi à s'enfuir mais cinq d'entre eux ont été arrêtés par la police palestinienne qui les a ensuite remis à l'armée israélienne», a affirmé la police, ajoutant qu'une de leurs voitures a été incendiée près du tombeau.

Selon la police, les cinq étudiants, qui ont été «battus sur tout le corps» ont été soignés sur place. Après des examens à hôpital, ils seront présentés à un juge pour une prolongation de leur garde à vue pour avoir violé un ordre militaire».

La police palestinienne a dit pour sa part avoir remis trois Israéliens à l'armée israélienne et démenti avoir usé de la violence sur les étudiants.

Le site est également vénéré par les samaritains, une secte séparée du judaïsme, ainsi que par les musulmans, pour lesquels il abrite la tombe d'une figure religieuse locale. Le tombeau de Joseph est considéré par l'Office palestinien des biens religieux (Waqf) comme un site archéologique islamique.

Les heurts entre l'armée israélienne et les Palestiniens, du plus en plus violents, se poursuivent depuis le début du mois d'octobre après une violente incursion d'extrémistes juifs dans la mosquée al-Aqsa, troisième lieu saint de l'Islam.

Depuis, les violences sont devenues quotidiennes, des palestiniens perpétrant des attaques au couteau contre des soldats de Tsahal qui n'hésitent pas à abattre tous les insurgés hostiles.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales