Luxleaks : «La CEDH aurait dû protéger le lanceur d'alerte» selon Fabrice Epelboin

Suivez RT France surTelegram

Pour le spécialiste des réseaux sociaux qui ne cache pas sa déception, le lanceur d'alerte Raphaël Halet aurait dû être protégé. Les futurs lanceurs d'alerte devront s'adapter pour envoyer anonymement des documents à la presse.

La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a jugé le 11 mai que la justice luxembourgeoise n'avait pas violé les dispositions de la Convention européenne sur la liberté d'expression en condamnant à une amende l'informateur d'un journaliste dans la vaste affaire d'évasion fiscale Luxleaks. L'analyse de Fabrice Epelboin, enseignant à Sciences Po et spécialiste des réseaux sociaux pour RT France.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»