Brigades rouges : Emmanuel Macron règle un sujet de tensions franco-italiennes

Suivez RT France surTelegram

Est-ce la fin de la doctrine Mitterand pour les réfugiés italiens des années de plomb ? La décision de l'exécutif français semble être le gage de relations apaisées avec le gouvernement italien. Des responsables de gauche fustigent cette décision.

Ce 5 mai a lieu la première audience d'examen des demandes d'extradition d'Italiens condamnés dans leur pays pour terrorisme. Parmi eux, d’anciens membres des Brigades rouges réfugiés en France dans les années 80 et condamnés pour des crimes de sang dans leur pays. Emmanuel Macron a décidé de régler ce litige de trente ans avec Rome en ordonnant l'arrestation de dix d'entre eux. Une opération vivement contestée par une partie de l'opposition de gauche.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»