Etats-Unis : malgré le Covid, 4 000 migrants s'entassent dans un centre de rétention

Etats-Unis : malgré le Covid, 4 000 migrants s'entassent dans un centre de rétention© Dario Lopez-Mills Source: Reuters
Des migrants dans le centre d'accueil provisoire de Donna (Texas), 30 mars 2021.
Suivez RT France surTelegram

Plusieurs journalistes américains ont constaté la présence de 4 000 migrants dans un centre d’accueil de rétention à Donna (Texas), alors que la structure ne devrait accueillir que 250 personnes en raison de crise sanitaire du Covid-19.

Un groupe de journalistes étatsuniens a pu accéder le 30 mars au centre de rétention de Donna, situé près de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, au Texas. Ils ont pu y constater la présence de près de 4 000 migrants dont 3 000 mineurs isolés, alors que la capacité d'accueil est censée être réduite à un maximum de 250 places en raison de la pandémie de Covid-19. 

Plusieurs chaînes américaines ont diffusé les images de ces migrants obligés de se serrer malgré les conditions sanitaires. «Pour la première fois, l’administration Biden a autorisé des journalistes à entrer à l’intérieur d’un centre d’accueil fortement surpeuplé du sud du Texas, où plus de 3 000 mineurs isolés vivent, dorment et mangent entassés, épaules contre épaules», relate ainsi la chaîne CNBC.

Depuis l’élection de Joe Biden qui se présentait comme moins hostile à l’immigration que Donald Trump, des dizaines de milliers de personnes venues de divers pays d’Amérique latine ont pris la route pour tenter leur chance au Nord en passant par le Mexique. Comme le rappelle le Courrier international, le nouveau locataire de la Maison Blanche a passé plusieurs décrets en faveur des migrants, ordonnant entre autres la préservation du programme Daca (Deferred Action for Childhood Arrivals), protégeant de l’expulsion des centaines de milliers de jeunes migrants arrivés illégalement avec leurs parents aux Etats-Unis alors qu’ils étaient mineurs.

Mais à la mi-mars, le nouveau président a quelque peu changé de discours et son gouvernement a nié tout laxisme à la frontière avec le Mexique, assurant qu'elle restait fermée malgré un afflux «historique» de migrants. Le président Joe Biden lui-même avait demandé aux candidats à l'immigration de s'abstenir. «Je peux dire clairement : ne venez pas», avait-il déclaré lors d'un entretien sur la chaîne ABC. «J'ai entendu dire qu'ils venaient parce que je suis un gars sympa... Ce n'est pas vrai», a-t-il ajouté, alors que les républicains l'accusent d'avoir créé un appel d'air en assouplissant les politiques migratoires de son prédécesseur.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»