Taïwan : le déraillement d'un train fait au moins 51 victimes

Taïwan : le déraillement d'un train fait au moins 51 victimes© FTV Source: Reuters
Des secours intervenant sur le lieu de l'accident ferroviaire, à Hualien, le 2 avril 2021.
Suivez RT France surTelegram

Le déraillement d'un train dans un tunnel à Taïwan a fait au moins 51 morts, dont un Français. Selon la police, l'accident serait dû à un engin de chantier qui, après avoir glissé d'un talus, a heurté le train qui s'apprêtait à entrer dans le tunnel

Le déraillement d'un train à l'est de Taïwan ce 2 avril a fait au moins 51 morts et 146 blessés, a annoncé l'Agence nationale de lutte contre les incendies. L'accident s'est produit sur la ligne ferroviaire orientale de Taïwan vers 9h30 (3h30 heure de Paris) près de la ville côtière de Hualien. 

«51 personnes sont décédées, deux sont toujours coincées dans des wagons et 66 ont été transportées à l'hôpital», ont déclaré les pompiers dans leur nouveau bilan.

Survenu au premier jour d'un long week-end, l'accident aurait été selon la police causé par un engin de chantier qui, après avoir glissé d'un talus, a heurté le train qui s'apprêtait à entrer dans le tunnel. «Il y avait un engin de chantier qui n'avait pas été garé correctement et a glissé jusqu'à la voie ferrée», a ainsi déclaré aux journalistes Tsai Ding-hsien, responsable de la police du comté de Hualien. «C'est notre première conclusion et nous tentons de clarifier la cause de l'incident», a-t-il ajouté.

Les photos prises sur place par des médias montrent l'arrière d'un camion à plateau jaune couché sur le côté, à proximité du train. Des images publiées par le site internet du journal United daily news (UDN) montrent, à l'intérieur du tunnel, l'avant du train pulvérisé, qui n'est plus qu'un amas de tôles. Le bureau de la présidente Tsai Ing-wen a déclaré que celle-ci avait ordonné aux hôpitaux de se préparer à accueillir de nombreuses victimes. «La priorité absolue est maintenant de secourir les personnes bloquées», a indiqué la présidence dans un communiqué.

La police a fait état de 36 passagers en «arrêt cardiaque avant leur arrivée à l'hôpital» – un terme utilisé pour désigner une personne ne présentant aucun signe de vie. 72 personnes étaient coincées dans les wagons et 61 ont été transportées à l'hôpital. UDN a également montré au moins deux wagons n'ayant subi aucun dommage et des sauveteurs aidant les passagers à en sortir. 

L'une des pires catastrophes ferroviaires survenues à Taïwan

«J'ai eu l'impression qu'il y a eu une soudaine et violente secousse et je suis tombée au sol», a témoigné une femme dont les propos ont été recueillis par UDN. «Nous avons cassé la fenêtre pour grimper sur le toit du train afin de sortir», a-t-elle ajouté. Ce train, qui transportait quelque 350 passagers et comportait huit wagons, reliait Taipei à la ville de Taitung, située au sud-est de l'île.

L'accident s'est produit au premier jour de la fête annuelle du balayage des tombes, un long week-end férié au cours duquel les routes et les voies ferrées de Taiwan sont généralement bondées. Durant cette période, les habitants rentrent généralement dans leur village natal pour nettoyer les tombes de leurs proches et faire des offrandes.

La ligne de chemin de fer orientale de Taïwan est une attraction touristique très prisée, située le long du littoral. En empruntant de multiples tunnels et ponts, elle serpente à travers des montagnes imposantes et des gorges très profondes avant de descendre la vallée de Huadong. 

L'accident du 2 avril pourrait être l'une des pires catastrophes  ferroviaires de ces dernières décennies à Taïwan. Le dernier grand déraillement de train survenu sur l'île remonte à 2018 et avait fait 18 morts à l'extrême sud de cette même ligne. Plus de 200 des 366 passagers avaient été blessés et le conducteur du train à huit wagons avait alors été accusé d'homicide par négligence.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix