L'équipe polonaise de football refuse de s'agenouiller en début de rencontre face à l'Angleterre

L'équipe polonaise de football refuse de s'agenouiller en début de rencontre face à l'Angleterre© REUTERS / KACPER PEMPEL
L'équipe polonaise de football célèbre un but lors d'un match de qualification pour l'Euro 2020, le 10 juin 2019 à Varsovie en Pologne.
Suivez RT France surTelegram

Le 31 mars, les footballeurs polonais ont refusé de mettre le genou à terre comme l'équipe anglaise, qui a pris l'habitude de s'agenouiller avant chaque rencontre sportive. Ce geste, symbole d'antiracisme, est apparu après la mort de George Floyd.

Le 31 mars, l’Angleterre et la Pologne se sont affrontées sur la pelouse de Wembley en Angleterre pour disputer un match de qualification pour la Coupe du monde de football 2022. Juste avant le coup d'envoi, les 11 joueurs de l'équipe d'Angleterre se sont agenouillés quelques instants sur la pelouse en hommage à l’américain George Floyd, un geste devenu symbole d'antiracisme. Après avoir été incités par les Britanniques à faire de même, les joueurs polonais sont finalement restés debout en attendant que leurs homologues se relèvent.

Dans une déclaration rapportée par la presse anglaise, le président de l’Association polonaise de football Zbigniew Boniek a défendu les joueurs : «Je suis absolument contre une telle action. C’est du populisme, parce que rien ne suit. Certains footballeurs s’agenouillent, mais si on leur demandait pourquoi, ils ne sauraient même pas».

Un geste jugé «dégradant» par Wilfried Zaha

L’ancien gardien de but Jan Tomaszewski a lui aussi défendu ce choix : «Je peux dire avec l’entière responsabilité que je ne m’agenouillerai pas […] Nous n’avons aucune raison de le faire». Comme le rapporte L'Equipe, de nombreux joueurs se posent la question du bien-fondé d'un tel rituel. L'attaquant de Crystal Palace d'origine ivoirienne Wilfried Zaha, qui a plusieurs fois porté le maillot de la sélection anglaise, avait par ailleurs indiqué qu'il trouvait ce geste «dégradant» et qu'il était devenu «une routine d'avant-match».

Le fait de poser un genou à terre s'est imposé à la suite de la mort de George Floyd, tué en mai 2020 par la police de Minneapolis, et des nombreuses manifestations du mouvement antiraciste Black Lives Matter qui se sont ensuivies aux Etats-Unis et dans de nombreux pays occidentaux. Depuis lors, au Royaume-Uni, les équipes de première et seconde division ont pris l'habitude de s'agenouiller avant le début d'une rencontre pour marquer leur attachement à l'antiracisme.

L'Angleterre s'est par ailleurs imposée 2-1 face à la Pologne, en décrochant une troisième victoire successive dans ces qualifications.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»