Angela Merkel prête à commander le vaccin Spoutnik V en cas d'autorisation par l'UE

- Avec AFP

Angela Merkel prête à commander le vaccin Spoutnik V en cas d'autorisation par l'UE© POOL Source: Reuters
Angela Merkel lors d'une conférence de presse à la Chancellerie allemande le 19 mars 2021

Critiquée dans son pays pour la lenteur de la campagne de vaccination, Angela Merkel a annoncé qu'elle était prête à commander le vaccin russe Spoutnik V dès qu'il sera autorisé par l'UE.

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré qu'elle était prête, ce 19 mars, à commander le vaccin russe anti-Covid Spoutnik V pour son pays s'il est autorisé par l'UE, alors qu'elle est très critiquée pour la lenteur de la campagne de vaccination en Allemagne.

«En ce qui concerne le vaccin russe, je suis d'avis que tout vaccin autorisé par l'Agence européenne du médicament devrait être utilisé dans l'UE», a-t-elle affirmé lors d'une conférence de presse à Berlin. Dans ce cas «je préfèrerais une commande de l'UE» mais «si celle-ci n'intervenait pas (...) alors l'Allemagne devrait agir pour elle même et c'est ce que nous ferions», a-t-elle ajouté.

Spoutnik V a franchi début mars une étape clé pour son déploiement dans l'Union européenne, avec le début de son examen par l'EMA, basée à Amsterdam (Pays-Bas). Mais impatients face à un processus jugé trop lent, plusieurs pays membres de l'Union européenne n'ont pas attendu l'autorisation de Bruxelles pour permettre l'usage du Spoutnik V dans le cadre de leur campagne de vaccination : le 12 février, la Hongrie devenait le premier pays de l'UE à homologuer le vaccin russe, tandis que la Slovaquie a reçu le 1er mars sa première livraison de Spoutnik V. La République tchèque a de son côté aussi fait part de son attention d'acquérir le vaccin mis au point par l'institut Gamaleïa.

La chancelière prête à recevoir le vaccin d'AstraZeneca

La chancelière s'est également dite prête à recevoir le vaccin d'AstraZeneca, en dépit de sa suspension pendant quelques jours en raison de rares et graves troubles de la coagulation chez des personnes vaccinées, sans lien avéré avec le sérum.

«Oui je me ferais vacciner avec le vaccin d'AstraZeneca», a indiqué, lors d'une conférence de presse, Angela Merkel avant de préciser : «J'aimerais attendre que vienne mon tour, mais je le ferais absolument.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»