Le gouvernement italien annonce que la majeure partie du pays sera reconfinée le 15 mars

- Avec AFP

Le gouvernement italien annonce que la majeure partie du pays sera reconfinée le 15 mars© REUTERS/Yara Nardi
Illustration.
Suivez RT France surTelegram

Le gouvernement italien a annoncé le reconfinement de la majeure partie du territoire le 15 mars 2021 en raison de la hausse importante des cas de Covid-19 dans la péninsule.

Réuni en Conseil des ministres le matin du 12 mars, le gouvernement italien a annoncé le retour du confinement dans le pays dès le 15 mars. 

L'Italie est déjà divisée selon un classement suivant un code couleur. Dans les zones rouges, écoles, collèges, lycées et universités, mais aussi bars et restaurants (à l'exception de la vente à emporter) sont fermés. Les déplacements y sont limités aux impératifs de travail, à l'achat de produits de première nécessité et aux urgences de santé.

Les régions méridionales de la Campanie, la Basilicate et le Molise, sont pour l'instant classées en rouge, mais nombre d'autres régions du pays vont les rejoindre.

Les zones les plus peuplées de la péninsule, notamment la Lombardie, poumon économique du pays, et le Latium, région de la capitale Rome, seront classées en rouge (risque élevé), entraînant la fermeture des écoles, ainsi que des bars et restaurants. Les déplacements seront limités aux impératifs de travail, à l'achat de produits de première nécessité et aux urgences de santé.

Outre le Latium et la Lombardie, passeront également en rouge l'Emilie-Romagne (région de Bologne), le Piémont (Turin), la Vénétie (Venise), le Frioul-Vénétie julienne, le Trentin, les Marches (nord) et les Pouilles (talon de la botte au sud).

Selon les chiffres officiels, l'Italie a passé cette semaine la barre des 100 000 morts dus à la pandémie de Covid-19. Le pays enregistre par ailleurs une forte hausse des contaminations et des décès. Le 11 mars, les autorités ont ainsi fait état de 26 000 nouveaux cas et 373 morts en 24 heures.

La vaccination marque le pas

Les autorités italiennes ont lancé leur plan de vaccination sur les chapeaux de roues fin décembre, mais les livraisons se sont depuis considérablement ralenties et seulement 1,8 million de personnes – sur une population de 60 millions – avaient reçu deux doses de vaccin en date du 12 mars. La suspension d'un lot du vaccin d'AstraZeneca, sur fond de doutes quant au développement de caillots sanguins par des personnes vaccinées, est venue s'ajouter au problème.

De nouvelles restrictions sévères à l'échelle nationale seraient un nouveau coup dur pour la troisième économie de la zone euro, plongée dans une grave récession par le confinement en 2020.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»