Grande-Bretagne : saut spectaculaire des crimes haineux à caractère racial

Les protestataires nationalistes dans le centre de Londres Source: Reuters
Les protestataires nationalistes dans le centre de Londres

Le nombre de crimes de haine au Royaume-Uni a augmenté de 18% entre 2014 et 2015, démontre le nouveau rapport du Bureau de l’Intérieur britannique, alors que la majorité de ses crimes ont un caractère racial.

La police a enregistré quelque 52 528 crime de haine durant la période sous revue, lit-on dans le rapport du Bureau de l’Intérieur de la Grande-Bretagne, publié le 13 octobre. Cela représente une hausse de 18% par rapport à la période 2013-2014 (44 471), notent les auteurs du rapport.

Ces nouveaux chiffres montrent que plus de 82% de ces crimes de haine ont été perpétrés avec des motivations raciales. Par ailleurs, comme l’avait annoncé le Premier ministre David Cameron, les crimes commis contre les musulmans viennent d’obtenir leur propre catégorie dans les statistiques de la police britannique. Cette évolution, voulue par les autorités, permettra d’obtenir «une première image exacte de l’envergure des crimes islamophobes dans le pays», estime le 10, Downing Street.

Les statistiques publiées par le Bureau de l'Intérieur britannique

Mais cette image ne sera disponible que lors de la publication de la prochaine statistique, car les crimes contre les musulmans n’ont pas été spécifiquement étudiés dans cette dernière publication. On constate cependant qu’ils augmentent dans le pays, a expliqué à RT l’activiste britannique Mohammed Ansar.

En savoir plus : Grande-Bretagne, la radicalisation des jeunes inquiète

«Nous recevons régulièrement des informations venues tout le pays selon lesquelles les musulmans sont attaqués et maltraités. Les enfants à l’école, les adultes qui sont exclus sur leur lieu de travail, les crimes dans la rue – attaques au couteau, à l’arme à feu, les mines dans les mosquées ; la situation est assez sérieuse», a souligné Mohammed Ansar.

En savoir plus : En France, mieux vaut s’appeler Christian qu’Ibrahim quand on cherche du travail

Les tensions raciales et religieuses progressent en Grande-Bretagne

D’après lui, les procureurs britanniques faisaient auparavant preuve de réticence à répertorier de tels crimes.

«Auparavant, la police n’effectuait pas de suivi particulier de ces crimes. Mais maintenant, le Bureau de l’Intérieur a décidé de changer cette réglementation», s’est félicité Mohammed Ansar.

Alors que le nombre de crimes liés aux tensions religieuses a progressé de 45% en 2013-2014, ce chiffre a continué son ascension en progressant encore de 30% lors de la période 2014-2015, démontre le rapport du Bureau de l’Intérieur.

En savoir plus : Avant «la race blanche» de Nadine Morano, ces phrases qui ont ruiné des carrières politiques (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales