Moscou annonce «ralentir» le fonctionnement de Twitter, accusé d'enfreindre la loi russe

Moscou annonce «ralentir» le fonctionnement de Twitter, accusé d'enfreindre la loi russe© Maxim Shemetov Source: Reuters
Le logo du Service fédéral russe de supervision des communications, des technologies de l'information et des médias de masse (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Les autorités russes ont annoncé ce 10 mars avoir l'intention de «ralentir» le fonctionnement de Twitter dans le pays, accusant le réseau social américain d'enfreindre la loi en refusant de supprimer des publications jugées «illégales».

La Russie a fait savoir ce 10 mars que le fonctionnement de la plateforme Twitter serait désormais ralenti dans le pays. Le réseau social refuserait de supprimer des publications sur les drogues, sur le suicide, ou à caractère pédopornographique, que Moscou juge illégales au regard de la loi russe.

«Afin de protéger les citoyens russes et d'obliger le service internet à se conformer à la législation russe, des mesures de réponse centralisées ont été prises à l'encontre de Twitter à partir du 10 mars 2021, à savoir le ralentissement de la vitesse du service», a expliqué dans un communiqué le gendarme russe de l'internet et des médias, Roskomnadzor. «Le ralentissement sera mis en œuvre sur 100% des appareils mobiles et 50% des appareils fixes», a précisé l'organisme, qui a le pouvoir de bloquer des sites ou des ressources internet en Russie.

Les autorités russes reprochent à Twitter de ne pas avoir supprimé des contenus «qui incitent les mineurs à se suicider, contenant de la pédopornographie, ainsi que des informations sur l'usage de drogues», selon le communiqué. Roskomnadzor reproche notamment à la plateforme de ne pas avoir réagi à des «appels aux mineurs à commettre un suicide de masse le 3 mars 2021».

Pédopornographie et informations sur l'usage de drogues

«Roskomnadzor a envoyé plus de 28 000 demandes initiales et répétées de suppression de liens et de publications illicites. Au 10 mars 2021, 3 168 matériaux contenant des informations interdites (dont 2 569 contenant des appels aux mineurs à se suicider, 450 contenant de la pédopornographie, 149 des informations sur l’utilisation de drogues) n'ont toujours pas été supprimés», précise le communiqué.


«Si Twitter continue d'ignorer les exigences de la loi, les répliques se poursuivront conformément au règlement et peuvent aller jusqu'au blocage», poursuit le gendarme russe. L'organisme a ainsi assuré que ces «28 000 demandes de suppression initiales et répétées de liens et de publications illégales» envoyées à la firme américaine depuis 2017, sont restées sans effet. 

Moscou a multiplié les critiques ces dernières semaines à l'égard des réseaux sociaux et leur toute puissance concernant la modération des contenus, notamment politiques. Mais Twitter n'est pas dans l'immédiat épinglé pour cette raison. Les autorités russes ont depuis plusieurs semaines en ligne de mire d'autres réseaux sociaux – dont Facebook, YouTube et le chinois TikTok – accusés d'avoir laissé se diffuser des appels à des manifestations illégales, dans le contexte de restrictions sanitaires, notamment en soutien à l'opposant russe Alexeï Navalny.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»