Pologne : Clément Beaune privé d'accès aux zones «sans idéologie LGBT»

Pologne : Clément Beaune privé d'accès aux zones «sans idéologie LGBT»© Kacper Pempel Source: Reuters
Le Palais de la culture et de la science de Varsovie éclairé aux couleurs du drapeau LGBT lors de la journée internationale de la tolérance, le 16 novembre 2020 (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

En déplacement en Pologne, le secrétaire d’Etat aux affaires européennes Clément Beaune a souhaité se rendre dans l'une des zones «sans idéologie LGBT». Les autorités polonaises ont cependant annoncé ne pas être en mesure d'organiser cette visite.

Dans une interview accordée à L'Obs, le secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes Clément Beaune a affirmé qu'il ne pourrait pas se rendre dans l'une des 88 zones «sans idéologie LGBT» que compte la Pologne. En visite dans le pays jusqu'au 10 mars, l'ancien conseiller d'Emmanuel Macron avait pris l'engagement de visiter l'une de ces zones au lendemain de sa prise de fonction, en juillet dernier. Les autorités polonaises n'ont cependant pas accédé à sa requête, invoquant des raisons de sécurité. 

Une situation que Clément Beaune commente en ces termes : «Les autorités polonaises m’ont récemment indiqué qu’elles n’étaient pas en mesure de prévoir cette visite et je le regrette profondément. Celles-ci mettent en avant des raisons de sécurité liées aux mesures sanitaires en vigueur dans le pays. C’est une décision que je déplore.» Une «source à Varsovie» aurait par ailleurs affirmé à Europe 1 que la sécurité physique du secrétaire d'Etat ne pouvait assurée dans ces zones.

L'homme de 39 ans, qui a déclaré publiquement son homosexualité en décembre 2020, affirme cependant qu'il tiendra son engagement et qu'il se rendra dans une ce des zones – qu'il avait qualifiées de «scandale absolu», comme le rappelle Europe 1 –  et ce «avant de quitter [ses] fonctions de secrétaire d’Etat aux Affaires européennes».

Clément Beaune plaide pour que l’Union européenne puisse sanctionner financièrement les Etats où existent des «zones anti-LGBT». Il s'agit en Pologne de communes soutenues par le gouvernement conservateur du parti Loi et justice (PiS), dans lesquelles les élus sont encouragés à s’abstenir de toute action prônant une plus grande tolérance à l’égard des personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres), et à ne pas accorder d’aide financière aux ONG qui œuvrent en ce sens, comme le rappelle L'Obs.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix