MH17 : L'agence russe de l'aviation n'est pas d'accord avec les résultats du rapport néerlandais

MH17 : L'agence russe de l'aviation n'est pas d'accord avec les résultats du rapport néerlandais© Michael Kooren
Suivez RT France surTelegram

L'agence fédérale russe du transport aérien a exprimé son profond désaccord avec les conclusions du rapport du Bureau néerlandais pour la sécurité sur le crash du vol MH17, et l'a qualifié d'«illogique».

«Je peux déclarer en toute responsabilité que la commission de la Fédération de Russie est en parfait désaccord avec les conclusions tirées dans le rapport final. Elles sont fondamentalement fausses», a indiqué le chef adjoint de l'agence fédérale russe de l'aviation, Oleg Stortchevoy, lors d'une conférence de presse à Moscou. Il a également ajouté que «le degré d'illogisme dans ce rapport dépasse l'entendement».

Les auteurs du rapport néerlandais ont orienté les éléments en fonction de leur thèse préconçue et la qualité de l’enquête n’est pas satisfaisante, a déclaré Oleg Stortchevoy.

En savoir plus : Convergences et divergences des enquêtes russe et néerlandaise sur le crash du MH17

Selon l’agence russe, la majorité des commentaires apportés par la Russie n’ont pas été pris en considération. Cependant, le régulateur russe du secteur aérien approuve la conclusion néerlandaise relevant la responsabilité de Kiev de ne pas avoir fermé l’espace aérienne au-dessus de la zone de combat avant la tragédie du MH17.

Moscou n’a jamais favorisé l’une des versions du crash du MH17 pour ne pas faire pression sur la commission, mais «la Russie a malheureusement été éjectée de l’enquête», a déploré le responsable de l’agence russe de l’aviation.

Les fragments du missile présentés dans le rapport final néerlandais mettent en question leur authenticité, estime l’agence russe en s’interrogeant sur la forme et la composition chimique de ces débris.

«Des informations importantes sur la découverte de fragments de BOUK nous ont été cachées. Nous l’avons appris seulement lors de notre rencontre en août dernier, lorsqu’il a été dit qu’il n’y aurait pas de nouvelles réunions et qu’aucun commentaire de notre part ne serait accepté», a déclaré Oleg Storchevoy.

En savoir plus : MH17 : les experts hollandais ne peuvent pas établir avec certitude d'où a été tiré le missile fatal

La Russie a invité les pays intéressés à rejoindre l’enquête qu’elle mène de son côté sur le crash du MH17.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix