Le bikini interdit lors d'un tournoi de beach-volley au Qatar ? Deux joueuses boycottent l'évènement

Le bikini interdit lors d'un tournoi de beach-volley au Qatar ? Deux joueuses boycottent l'évènement© Ruben Sprich Source: Reuters
Karla Borger aux Jeux olympiques de Rio, au Brésil, le 9 août 2016 (photo d'illustration).

La Fédération international de beach-volley a demandé aux participantes d'un tournoi au Qatar en mars prochain de porter des tee-shirts et des pantalons longs plutôt que les habituels bikinis. La fédération qatarie affirme ne rien avoir imposé.

Les joueuses allemandes de beach-volley Karla Borger et Julia Sude ont annoncé le 21 février 2021 qu'elles boycotteraient un tournoi au Qatar, en raison de l'interdiction de porter un bikini sur le terrain. Les organisateurs qataris affirment cependant ne pas avoir imposé cette mesure, qui est une recommandation de la Fédération internationale de beach-volley (FIVB).

«Nous sommes là pour faire notre travail mais on nous empêche de porter notre tenue de travail», a justifié Karla Borger, vice-championne du monde, sur la radio allemande Deutschlandfunk. «C'est vraiment le seul pays et le seul tournoi où un gouvernement nous dit comment faire notre travail. Nous critiquons cela», a ajouté la sportive. Karla Borger s'est notamment interrogée sur la pertinence de désigner le Qatar comme pays hôte d'une telle compétition. «Nous nous demandons s'il est vraiment nécessaire qu'un tournoi se tienne là-bas», a-t-elle déclaré.

La Qatar nie toute demande concernant les tenues des athlètes

Le Qatar accueillera en mars pour la première fois une compétition féminine de la FIVB. Le pays du Golfe a organisé pendant sept ans un tournoi masculin, ainsi que les Jeux mondiaux de plage en 2019, au cours desquels les joueuses étaient autorisées à porter un bikini. Pour la compétition de mars prochain, les joueuses ont été invitées par la FIVB à porter des tee-shirts et des pantalons longs, plutôt que les maillots de bain échancrés habituels. Une décision motivée par «le respect de la culture et des traditions du pays hôte».

La Fédération qatarie de volley-ball, organisatrice du tournoi, a assuré dans un communiqué transmis à l'AFP qu'elle n'avait fait aucune demande de la sorte : «Nous voulons dire clairement que nous n'avons en rien précisé ce que les athlètes devaient porter lors de cet événement. Nous respectons pleinement le code de conduite édicté par la Fédération internationale et avons montré par le passé lors d'événements organisés au Qatar que les athlètes sont libres de porter les mêmes tenues qu'elles portent dans d'autres pays», a-t-elle expliqué.

Dans le magazine Spiegel, Karla Borger a souligné le fait que si, en temps normal, elle était heureuse de «s'adapter à un pays», les fortes températures au Qatar rendent nécessaire le port d'un bikini. Sa coéquipière Julia Sude a pointé le fait que le Qatar avait fait des exceptions pour les athlètes féminines lors des Mondiaux d'athlétisme à Doha en 2019.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»