Covid-19 : les lieux culturels six fois moins propices aux contaminations que les écoles (étude)

Covid-19 : les lieux culturels six fois moins propices aux contaminations que les écoles (étude)© Lionel Bonaventure Source: AFP
Le théâtre du Châtelet à Paris, le 5 septembre 2019 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Une étude allemande a quantifié et comparé les risques de contamination par aérosols dans les divers lieux publics. Conclusion : les lieux culturels qui respectent les consignes sanitaires apparaissent comme plus sûrs que ceux aujourd'hui ouverts.

Voilà de quoi conforter les nombreux appels à la réouverture des lieux culturels. Une étude de l’Institut Hermann-Rietschel à Berlin conclut que le risque de contamination n’est pas plus élevé dans ces établissements que dans les autres lieux publics ouverts. Et parfois, c'est même – de loin – le contraire qui est vrai.

Selon les conclusions de cette recherche, si la distanciation physique et le port du masque sont bien respectés, les cinémas, théâtres et autres salles de concert constituent même les lieux intérieurs où les risques de contagion sont les plus faibles. La raison : on y parle beaucoup moins que dans un supermarché ou une école. Et quand on ne parle pas, on n’émet pas d’aérosols potentiellement chargés de virus, expliquent les scientifiques.

Dans cette étude conjointe publiée le 10 février 2021, le professeur Martin Kriegel, médecin en immunobiologie et directeur de l'institut allemand, ainsi que l’ingénieur Anne Hartmann ont analysé les risques de contagiosité de différents lieux publics intérieurs. «La valeur R liée à la situation dans les institutions culturelles – par exemple les théâtres, les cinémas ou les musées – est inférieure à celle des salles de classe ou des bureaux», concluent ces chercheurs dont les résultats ont été relayés par Radio Classique et le service public belge de la RTBF.

Le taux de contagion, évalué par l’indicateur de circulation du virus (R), serait ainsi multiplié par deux dans un supermarché, par trois dans un espace de travail ouvert et par six dans une école, comparativement à une salle de spectacle. Cité par Der Spiegel, le professeur Martin Kriegel estime donc qu’avec «des concepts d’hygiène bien pensés et cohérents, certaines installations pourraient être rouvertes».

L'étude n'a cependant pas pris en compte les variants du coronavirus et la hausse de la contagiosité supérieure qu'ils impliquent. Pas de quoi rassurer les autorités particulièrement préoccupées par ces variants au cours de ces dernières semaines. 

En France, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a ouvert la porte à une reprise rapide de spectacles et de festivals. La ministre s'est déclarée «très optimiste» devant la perspective de l'organisation de «festivals et spectacles assis» cet été. «Pour les spectacles debout, c'est plus compliqué», avait-elle néanmoins tempéré sur LCI, le 15 février.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»