«C'est une honte !» : la police interrompt un concert dans une église en Belgique

Auteur: RT France

Le guitariste Quentin Dujardin avait voulu faire «un geste fort» en réunissant une quinzaine de personnes dans une église tout en prenant soin de respecter les mesures barrières. Il risque désormais 4 000 euros d'amende.

Masques, gel hydroalcoolique, distanciation sociale et public restreint à 15 personnes : le guitariste belge Quentin Dujardin avait pris le soin de respecter les mesures sanitaires pour donner un concert, ce 14 février, dans l'église de Crupet, dans la province de Namur en Belgique. Et pourtant, la police est intervenue pour empêcher l'artiste de se produire. Il risque jusqu'à 4 000 euros d'amende.

La tenue des cultes étant autorisée contrairement aux concerts, dans le cadre des mesures sanitaires décidées par le gouvernement, c'est dans une église que le musicien avait donné rendez-vous à son public. Il avait annoncé son action sur Facebook il y a quelques jours, bien décidé à «mettre un terme à l'absurdité».

Mais les forces de l'ordre ne l'ont pas entendu de cette oreille et elles sont intervenues après seulement quelques minutes, pour faire évacuer les lieux pacifiquement. Le commissaire a relevé l'identité des participants, qui risquent pour leur part 250 euros d'amende.

«Le combat ne fait que commencer !»

«C'est une honte !», a lancé, à sa sortie de l'église, Quentin Dujardin aux journalistes venus couvrir l'événement. «Ce que nous vivons ici c'est l'indécence. C'est le sommet de ce qu'il se passe ; on ne peut pas aller plus loin dans l'indécence», a-t-il poursuivi, estimant encore : «Cela doit s'arrêter.»

«Je continuerai à me battre pour faire exister ces libertés [...] Le combat ne fait que commencer», a-t-il ajouté. 

Le parquet de Namur doit désormais décider des suites judiciaires à donner à cette action. En vertu des règles sanitaires, les églises, synagogues et mosquées peuvent accueillir 15 personnes dans le cadre de cérémonies religieuses.

Le concert du guitariste originaire de Dinant bénéficiait du soutien de la plateforme de défense de la culture Still Standing. Celle-ci multiplie les actions afin de sortir le monde culturel de l'immobilisme qui lui est imposé par les mesures gouvernementales prises dans le contexte de la pandémie de coronavirus.

Louis Marechal

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»