Le ministre turc de l'Intérieur appelle à découper un membre du PKK en «mille morceaux»

Le ministre turc de l'Intérieur appelle à découper un membre du PKK en «mille morceaux»© Adem ALTAN Source: AFP
Le ministre turc de l'Intérieur Süleyman Soylu (image d'illustration).

Le ministre turc de l'Intérieur, Süleyman Soylu, a lancé sur Twitter un appel d'une rare violence à l'encontre d'un haut responsable du PKK, considéré comme une organisation terroriste par plusieurs pays dont la Turquie.

Comme le rapporte l'agence de presse Anadolu, le ministre turc de l'Intérieur Süleyman Soylu, a appelé le 14 février à éliminer Murat Karayilan, un des plus anciens cadres du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation politique armée kurde considérée comme terroriste par la Turquie et plusieurs chancelleries occidentales.

«Si nous n'attrapons pas Murat Karayılan et ne le découpons pas en mille morceaux, cette nation et nos martyrs nous cracheront au visage», a en effet écrit le ministre sur Twitter, partageant une infographie à charge contre le PKK. «13 de nos enfants qui ont été enlevés par le PKK il y a 6 ans dans le nord de l'Irak ont ​​été martyrisés de manière vile et perfide. [...] Il y a encore des racailles qui tentent d'acquitter le PKK», peut-on notamment lire parmi les phrases qui y figurent. 

En quelques heures à peine, la publication a cumulé plusieurs dizaines de milliers d'interactions sur Twitter. A l'heure où nous écrivons ces lignes, le réseau social américain ne semble pas avoir restreint la portée du tweet en question.

Plus tôt, le 2 février, le ministre turc avait reçu un avertissement de Twitter après après des propos anti-LGBT. «Devrions-nous tolérer que les déviants LGBT insultent la sainte Kaaba et tentent d'occuper le rectorat ? Bien sûr que non», avait-il ainsi déclaré. Twitter avait alors assorti le message du ministre turc d'un avertissement indiquant que la publication enfreignait «les règles de Twitter en matière de conduite haineuse», ajoutant toutefois «qu'il pourrait être dans l'intérêt du public que le tweet reste accessible». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»