«Imprévisible» : Biden estime que Trump ne devrait pas recevoir les notes du renseignement américain

- Avec AFP

«Imprévisible» : Biden estime que Trump ne devrait pas recevoir les notes du renseignement américain© Mike Segar Source: Reuters
Donald Trump et Joe Biden lors du débat du 22 octobre 2020 à Nashville dans l'État américain du Tennessee (image d'illustration).

Le nouveau locataire de la Maison Blanche a jugé que son prédécesseur ne devrait pas avoir accès aux briefings du renseignement américain, comme c'est la tradition, en raison d'un comportement jugé «imprévisible».

Joe Biden a jugé le 5 février 2021 que son prédécesseur Donald Trump ne devrait plus recevoir les informations confidentielles communiquées par les agences américaines de renseignement, comme c'est habituellement le cas pour les anciens présidents, en raison de son comportement «imprévisible».

«Je pense qu'il n'a pas besoin de recevoir les briefings des renseignements. Quel sens cela a-t-il de lui donner un briefing des renseignements ? Quel impact a-t-il encore, au-delà du fait qu'il pourrait déraper et dire quelque chose ?», a déclaré le nouveau président démocrate lors d'une interview accordée à la chaîne CBS.

Joe Biden a justifié sa position par «le comportement imprévisible» du milliardaire républicain, citant «l'insurrection» du 6 janvier. Des partisans de Donald Trump s’étaient alors introduits dans le Capitole à Washington, après avoir assisté à l'un de ses discours véhéments, pour contester sa défaite lors du scrutin du 3 novembre. Les violences, intervenues au moment où le Congrès devait certifier la victoire de Joe Biden, ont causé cinq morts.

Les anciens présidents ont traditionnellement accès à ces notes du renseignement, mais certains critiques ont fait état de leurs craintes concernant Donald Trump, estimant possible qu'il révèle des informations importantes pour la sécurité nationale. 

Donald Trump sera jugé au Sénat à partir du 9 février pour «incitation à l'insurrection», après avoir été mis en accusation en janvier par la Chambre des représentants (à majorité démocrate) dans le cadre d'une procédure de destitution. Il risque l'inéligibilité s'il est condamné par les sénateurs.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»