Arabie saoudite : un retraité anglais, malade, risque 360 coups de fouet pour de l'alcool

Karl Andree© Capture d'écran réalisée sur le site de la BBC
Karl Andree

Karl Andree, retraité britannique de 74 ans, est emprisonné depuis plus d'un an en Arabie saoudite et risque aujourd'hui de subir 360 coups de fouet. Son crime ? Avoir été contrôlé avec du vin «fait maison» dans le coffre de sa voiture.

Le calvaire de Karl Andree a démarré il y a un peu plus d'un an. En août 2014, ce retraité britannique de 74 ans est interpellé en Arabie saoudite, pays dans lequel il vit depuis plus de 20 ans, au volant de sa voiture avec du vin «fait maison» dans son coffre. Un délit très grave dans le royaume saoudien. L'homme est donc immédiatement incarcéré et condamné dans la foulée à 360 coups de fouet.

Aujourd'hui, les enfants de Karl Andree s'inquiètent pour sa santé, car après cette année passée en prison, ils craignent que les coups de fouet ne tuent leur père, affaibli par trois cancers.

«Je ne peux pas croire que les autorités saoudiennes administrent cette sentence à un vieil homme, parce qu'il n'y survivrait pas», a déclaré à la BBC Kristen Piroth, la fille du retraité . Quant à son fils, il a expliqué que leur mère était aujourd'hui atteinte de démence et que son état se détériorait très vite, plaidant ainsi en faveur de la libération de son père afin qu'il ait la chance de la revoir.

Kristen et son père© Capture d'écran réalisée sur le site de la BBC
Kristen et son père

Les deux enfants tiennent également à assurer que Karl Andree a bien compris son erreur et insistent sur le fait qu'il a purgé sa peine. «Il a un bon moral, mais sa santé physique n'est pas géniale, mon sentiment c'est qu'il fait son temps en prison, je veux juste qu'il rentre à la maison maintenant», a ajouté la fille du retraité britannique.

Si la famille de Karl Andree a alerté l'ambassade britannique sur son cas, elle s'étonne que sa libération puisse prendre autant de temps. «Je ne comprends pas pourquoi c'est si long parce que je crois comprendre que dans ce système...un coup de téléphone passé à la bonne personne et il pourrait être libéré», s'agace sa fille.

Au ministère britannique des Affaires étrangères, que la BBC a contacté, on assure que tout est fait pour que le citoyen britannique soit libéré au plus vite. «Notre personnel de l'ambassade continue à aider M. Andree, y compris en lui rendant visite régulièrement pour vérifier son état de santé, et nous avons des contacts fréquents avec son avocat et sa famille», a déclaré un des porte-parole du ministère. Selon la chaîne anglaise SkyNews, les autorités britanniques auraient obtenu l'assurance des Saoudiens que le retraité ne sera pas fouetté.

Sur le site du ministère, on rappelle aux voyageurs que les peines sont très sévères en Arabie saoudite pour ceux qui sont arrêtés en possession d'alcool, pour les femmes qui conduisent, pour les personnes adultères, pour les homosexuels et pour les drogués. Certains actes illégaux pouvant même être sanctionnés par la peine de mort.

A lire aussi: Décapité, puis crucifié : un jeune manifestant saoudien condamné à mort après un procès sans avocat

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales