Incident lors d'un test moteur de la fusée américaine SLS, destinée à une mission lunaire habitée

Incident lors d'un test moteur de la fusée américaine SLS, destinée à une mission lunaire habitée© ROBERT MARKOWITZ / NASA Source: AFP
Essai d'allumage des moteurs de la fusée SLS au Centre spatial Stennis de la NASA, le 16 janvier 2021.

Une panne a été constatée lors d'un test d'allumage des moteurs de la fusée SLS, avec laquelle la Nasa entend signer le retour de l'homme sur la Lune, amenant à une possible remise en question du calendrier du programme Artemis.

Ainsi que l'a rapporté l'agence de presse Tass, le patron de la Nasa, Jim Bridenstine, a fait savoir que le calendrier du programme lunaire Artemis pourrait être revu après le mystérieux incident survenu le 16 janvier 2021 au centre d'essai de Stennis, dans le Mississippi.

Pendant que l'agence spatiale américaine menait un essai d'allumage des moteurs de la fusée géante SLS, ces derniers se sont arrêtés plus tôt que prévu. Comme le relève l'AFP, le test «hot fire» devait durer un peu plus de huit minutes, soit le temps d'une mise à feu des moteurs en vol, mais ceux-ci se sont éteints après un peu plus d'une minute. «Les équipes étudient les données pour déterminer ce qui a causé cet arrêt prématuré, et elles décideront des suites à lui donner», a fait savoir la Nasa dans un communiqué

La fusée SLS, pour «Space Launch System», est un lanceur spatial super-lourd américain développé par la NASA depuis 2011. Participent à sa réalisation les constructeurs américains Boeing, United Launch Alliance, Northrop Grumman et Aerojet Rocketdyne. Son coût total pourrait atteindre 18,3 milliards de dollars d'ici son premier décollage, excédant largement le budget estimé à 10,8 milliards en 2014 par la Nasa.

Possible report d'Artemis 1 ?

«Je pense qu'il est encore trop tôt pour dire si un lancement en 2021 d'Artemis 1 est toujours prévu [...] Lorsque nous comprendrons ce qui a mal tourné, nous saurons ce que l'avenir nous réserve», a notamment indiqué l'administrateur de la Nasa, cité par la presse spécialisée.

Jim Bridenstine s'est toutefois voulu rassurant, puisqu'il a malgré tout déclaré : «Bien que les moteurs n'aient pas été allumés pendant toute la durée de la mission, l'équipe a réussi le compte à rebours [...] et a obtenu des données précieuses pour nous guider dans notre progression.»

Pour rappel, Artemis 1 correspond au premier vol prévu en 2021 dans le cadre du programme du même nom, lors duquel la Nasa compte propulser dans l'espace, au moyen de la fusée SLS, le vaisseau Orion sans équipage. La mission Artemis 2 devrait ensuite envoyer des astronautes autour de notre satellite naturel en 2023, sans alunir. Enfin, Artémis 3 permettrait l'arrivée de deux astronautes sur le sol lunaire, dont la première femme, en théorie en 2024.

A travers le programme Artemis, la Nasa entend parvenir à une exploration durable de la Lune avec l'organisation de missions régulières. Celles-ci pourraient notamment aboutir à l'installation d'un poste permanent sur place. Le programme doit également permettre à l'agence spatiale américaine de mettre au point des équipements et procédures destinés à de futures missions habitées sur la surface de Mars. 

Fabien Rives

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»