Vaccin contre le Covid-19 : une version du Spoutnik V ne nécessitant qu'une injection est à l'essai

Vaccin contre le Covid-19 : une version du Spoutnik V ne nécessitant qu'une injection est à l'essai© Fedja GRULOVIC Source: Reuters
Un flacon de Spoutnik V à Belgrade, en Serbie, le 6 janvier 2021 (image d'illustration)

Les autorités russes ont annoncé qu'une version de leur vaccin Spoutnik V ne nécessitant qu'une seule dose était actuellement à l'essai. Celle-ci offre une protection moindre mais permet une vaccination d'urgence plus rapide.

Depuis le 8 janvier 2021, une version simplifiée du vaccin Spoutnik V contre le Covid-19 est à l'essai en Russie. Bien qu'elle offre une protection moindre, la nouvelle formule – baptisée «Spoutnik light» – ne nécessite qu'une injection et serait donc plus facile à distribuer et à utiliser dans des scénarios de vaccination de masse en urgence.

Contrairement au Spoutnik V «classique» – qui est administré en deux doses à deux semaines d'intervalle – la version légère ne nécessitera qu'une seule injection. Celle-ci sera composée de l'un des deux composants du Spoutnik V original, selon Kirill Dmitriev, le directeur du Fonds souverain russe qui a financé la mise au point du vaccin. Le Spoutnik light offrira une protection plus faible (avec une efficacité de l'ordre de 85%, contre 91,4% pour la version classique) et pour une période plus courte (3 à 4 mois) que le Spoutnik V à deux doses, mais il sera plus adapté en tant que solution provisoire à des pics épidémiques majeurs nécessitant une vaccination rapide. 

De plus, la proportion de personnes ayant reçu le Spoutnik light qui ne seraient pas totalement immunisées par le vaccin ne subiraient en cas d'infection qu'une forme bénigne du Covid-19.

Une vaccination au Spoutnik light permettrait par ailleurs de se faire injecter la deuxième dose du Spoutnik V classique trois mois après la première injection selon Alexander Gintsburg, qui dirige l'Institut Gamaleya de Moscou à l'origine du vaccin. 

Selon le registre national des médicaments, la première étape des essais de cette déclinaison du vaccin impliquera quelque 150 volontaires dans trois établissements médicaux situés à Moscou et à Saint-Pétersbourg.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»