Centrafrique : le président sortant Faustin-Archange Touadéra réélu avec 54% des voix

- Avec AFP

Centrafrique : le président sortant Faustin-Archange Touadéra réélu avec 54% des voix© Alexis Huguet Source: AFP
Le président Centrafricain Faustin Archange Touadera en campagne le 27 décembre 2020.

Le président sortant de la Centrafrique, Faustin-Archange Touadéra, a été réélu avec près de 54% des voix dès le premier tour de l'élection présidentielle du 27 décembre, selon les résultats provisoires communiqués par la Commission électorale.

Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra est réélu au premier tour de la présidentielle du 27 décembre avec 53,92% des voix, a annoncé le 4 janvier la Commission électorale en livrant des résultats qui doivent être validés officiellement par la Cour constitutionnelle après des recours contentieux que l'opposition a déjà annoncés.

Accusations de «fraudes massives»

Ce scrutin, en même temps que les législatives, s'est déroulé sous la menace d'une nouvelle offensive d'une coalition rebelle dans un pays en guerre civile aux deux tiers contrôlé par des groupes armés. Des milliers d'électeurs n'ont ainsi pas pu se rendre aux urnes en dehors de Bangui, selon l'opposition qui dénonçait en outre par avance des «fraudes massives», mais aussi selon de nombreux observateurs étrangers et experts. 

Le taux de participation annoncé par l'Autorité nationale des élections (ANE), chargée de l'organisation du scrutin, est de 76,31%, sans explications sur la manière dont il a été calculé.

Des résultats contestés par l'opposition

«M. Touadéra ayant recueilli la majorité absolue avec [...] 53,92% est déclaré élu», a déclaré devant la presse Mathias Morouba, président de l'ANE. L'ancien Premier ministre Anicet Georges Dologuélé arrive en deuxième position avec 21,01% des suffrages exprimés, devant 14 autres candidats de l'opposition.

«C'est une farce, il y a eu de nombreuses irrégularités et fraudes», a déclaré l'ancien Premier ministre à l'AFP aussitôt après l'annonce de l'ANE.

Des résultats qui ont été salués par Joachim Kokaté, ministre et conseiller de la présidence Centrafricaine, interrogé par RT France. «Je peux vous dire que ça n'est pas une surprise. Les Centrafricains ont démontré leur volonté par la voix des urnes de dire tout simplement qu'ils sont des démocrates. Le président Faustin-Archange Touadéra a l'heure de son premier mandat a fait un travail très remarquable ce qui fait que les Centrafricains lui ont redonné leur confiance», a t-il déclaré.

Joachim Kokaté en a profité pour dénoncer les agissements de l'opposition. «Les Centrafricains ont fait le déplacement […] malgré les pressions qui ont été faites par [l'opposition et] monsieur Bozizé […] qui ont tout fait pour empêcher qu'il y ait ces élections», a t-il pointé avant de prévenir : «Cette guerre-là que monsieur Bozizé veut nous imposer avec les mercenaires de la CPC, ça ne marchera pas et la défaite sera de leur côté».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»