«Attention au piège» : Téhéran avertit Trump d'une attaque sous faux drapeau israélienne en Irak

«Attention au piège» : Téhéran avertit Trump d'une attaque sous faux drapeau israélienne en Irak© Dalati Nohra Source: Reuters
Le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif.

Le chef de la diplomatie iranienne a interpellé Donald Trump sur Twitter, accusant Israël de préparer des attaques sous faux drapeau contre des Américains en Irak, dans le but de lui donner un prétexte pour entrer en guerre contre l'Iran.

Le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif, a appelé le 2 janvier 2021 le président américain Donald Trump à éviter le «piège» tendu selon lui par Israël, qui planifierait des attaques contre des soldats américains en Irak.

«De nouveaux renseignements en provenance d'Irak indiquent que des agents provocateurs israéliens fomentent des attentats contre des Américains, pour coincer un Trump sortant avec un faux casus belli», a déclaré Mohammad Javad Zarif sur Twitter. «Attention au piège, Donald Trump. Tout feu d'artifice connaîtra un sérieux retour de flamme, notamment contre votre meilleur ami [Israël]», a-t-il ajouté.

Des allégations catégoriquement rejetées par Israël, le ministre de l'Energie l’Energie, Yuval Steinitz les qualifiant de «totalement absurdes». Selon Yuval Steinitz, les remarques de Mohammad Javad Zarif constituent un «signe d'avertissement que l'Iran vise Israël, cherche des excuses pour s'en prendre à Israël».

Quelques jours auparavant, Mohammad Javad Zarif avait accusé le président américain de chercher à fabriquer «un prétexte» pour lancer «une guerre» avant son départ probable le 20 janvier de la Maison Blanche, après un mandat durant lequel il a mené une campagne de pression maximale contre Téhéran.

Cet avertissement intervient un an jour pour jour après la mort du général iranien Qassem Soleimani, tué par une frappe de drone américain en Irak. Le chef de l'Autorité judiciaire de l'Iran, Ebrahim Raïssi, a averti le 1er janvier que les auteurs de l'assassinat du général iranien, ne seraient «nulle part en sécurité». Y compris le président américain Donald Trump qui l'a commandité.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»