«Conflit géopolitique enclenché» : le président argentin s'exprime sur le vaccin russe Spoutnik V

«Conflit géopolitique enclenché» : le président argentin s'exprime sur le vaccin russe Spoutnik V© Maria Eugenia Cerruti/Présidence argentine Source: Reuters
Arrivée des premières doses du vaccin Spoutnik V sur le sol argentin, le 23 décembre 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le chef d'Etat argentin Alberto Fernandez s'est exprimé au sujet du vaccin russe contre le Covid-19, Spoutnik V, pour lequel l'Argentine a donné son feu vert. Le pays devrait recevoir quelque 10 millions de doses.

Simultanément aux tractations qu'elle mène pour la fourniture du vaccin américano-allemand de Pfizer-BioNTech, l'Argentine est devenue le premier pays d'Amérique latine à donner son feu vert au vaccin russe contre le Covid-19, avec une campagne de vaccination débutant ce 29 décembre 2020. Lors d'une interview diffusée la veille sur la télévision nationale, le président argentin Alberto Fernandez a réagi aux débats à ce sujet, évoquant notamment une concurrence dans laquelle les protagonistes cherchaient à «se discréditer» mutuellement.

«Le premier aspect à prendre en compte est qu’il y a un conflit commercial et géopolitique enclenché. Il y a aussi, car tout le monde aspire à ce vaccin, un différend géopolitique sur la question de savoir qui saura s’imposer. C’est ce que nous observons avec le vaccin russe du Centre Gamaleïa», a déclaré le chef d'Etat argentin. «Il y a une guerre commerciale déchaînée», a-t-il commenté sur Twitter.

Ainsi que le rapportait l'agence Tass le 23 décembre, l'Argentine a signé un accord prévoyant la livraison de dix millions de doses de Spoutnik V.

Alberto Fernandez avait alors déclaré que l'accord avec la Russie était le troisième contrat d'achat de vaccins signé par l'Argentine, après ceux signés avec le britannique AstraZeneca et Covax, le mécanisme international de fourniture de vaccins anti-Covid aux pays en développement lancé sous l'égide de l'OMS.

Le 10 décembre, le président argentin Alberto Fernandez avait annoncé qu'il serait le premier citoyen du pays à se faire administrer le vaccin russe Spoutnik V contre le Covid-19.

Comme le relève l'AFP, l'Argentine, 44 millions d'habitants, a enregistré près de 1,5 million de cas positifs et déploré plus de 40 000 décès depuis le début de l'épidémie.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»