Cinquante journalistes tués dans le monde en 2020, selon RSF

- Avec AFP

Cinquante journalistes tués dans le monde en 2020, selon RSF© Tyrone Siu Source: Reuters
Cliché pris à Hong-Kong le 26 février 2020 (image d'illustration).

Cinquante journalistes ont été tués dans le monde en 2020, explique l'ONG Reporters sans frontières, la majorité dans des pays en paix. La proportion de journalistes tués dans des zones de conflits continue de chuter.

En 2020, 50 journalistes ont été tués et près de sept sur dix l'ont été dans des pays en paix et non des zones de guerre, annonce Reporters sans frontières (RSF) dans son bilan annuel publié le 29 décembre 2020.   

Si le nombre de morts «reste stable» par rapport aux 53 journalistes tués en 2019, de plus en plus «sont assassinés dans des pays en paix», soit 34 personnes, représentant 68% du nombre total de tués, souligne l'organisation non gouvernementale (ONG) qui a établi ce décompte entre le 1er janvier et le 15 décembre.

Huit journalistes tués au Mexique en 2020 

La proportion de journalistes tués dans des zones de conflits ne cesse de chuter, passant de 58% en 2016 à 32% cette année dans des pays comme la Syrie, le Yémen ou «des zones minées par des conflits de basse ou moyenne intensité» (Afghanistan, Irak). 

Le Mexique est le pays le plus meurtrier pour la profession avec huit tués, suivi par l'Inde (4), le Pakistan (4), les Philippines (3) et le Honduras (3).

Sur l'ensemble des journalistes tués en 2020, 84% ont été sciemment visés et délibérément éliminés, contre 63% en 2019.

«Certains l'ont été dans des conditions particulièrement barbares», souligne RSF.

A l'image du journaliste mexicain Julio Valdivia Rodriguez du quotidien El Mundo de Veracruz retrouvé décapité dans l'est de l'Etat, et de son confrère Victor Fernando Alvarez Chavez, rédacteur en chef d'un site d'information locale, découpé en morceaux dans la ville d'Acapulco.

En Inde, le journaliste Rakesh Singh «Nirbhik» a été «brûlé vif après avoir été aspergé de gel hydro-alcoolique, hautement inflammable, tandis que le journaliste Isravel Moses, correspondant d'une chaîne de télévision du Tamil Nadu, a été tué à coups de machettes», rapporte RSF.

En Iran, c'est l'Etat qui a condamné à mort puis exécuté par pendaison l'administrateur de la chaîne Telegram Amadnews, Rouhollah Zam.

387 journalistes emprisonnés dans le monde en 2020

Près de vingt journalistes d'investigation ont été tués cette année : dix enquêtant sur des cas de corruption locale et de détournements de fonds publics, quatre sur la mafia et le crime organisé et trois travaillant sur des sujets liés à des questions environnementales. 

Reporters sans frontières relève également la mort de sept journalistes couvrant des manifestations en Irak, au Nigeria et en Colombie, un «fait nouveau», souligne l'ONG.

Dans la première partie de son bilan annuel, publié mi-décembre, RSF avait recensé 387 journalistes emprisonnés, «un nombre historiquement haut». 

La Fédération internationale du journalisme avait pour sa part répertorié 2 658 journalistes tués depuis 1990.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»