200 vacanciers filent à l'anglaise, «une extrapolation» pour l'office du tourisme de Verbier

200 vacanciers filent à l'anglaise, «une extrapolation» pour l'office du tourisme de Verbier© Denis Balibouse Source: Reuters
Un téléphérique dans la station de ski du Verbier en Suisse.

Le chef de l'office du tourisme de Verbier en Suisse a qualifié l'information selon laquelle 200 vacanciers originaires du Royaume-Uni s'étaient échappés pour éviter une quarantaine en Suisse d'«extrapolation […], peut-être liée à un malentendu».

Le directeur de Verbier Tourisme, Simon Wiget, a rectifié une information issue de la municipalité et largement relayée le 27 décembre, qui rapportait que 200 Britanniques s'étaient enfuis de Verbier, en Suisse, dans la nuit du 26 décembre, pour échapper à la quarantaine de dix jours mise en place depuis le 14 décembre pour les touristes britanniques après l'apparition d'un nouveau variant de Covid-19.

Dans des propos relayés par le journal Sonntags Zeitung et l'agence de presse ATS, puis par Franceinfo, le responsable de l'office du tourisme juge «totalement erroné» le chiffre de 200 britanniques fugitifs avant d'estimer que cette information relève d'«une extrapolation […] peut-être liée à un malentendu» dû à la traduction.

«À quoi s'ajoutent certaines rumeurs et beaucoup de choses qui sont gonflées dans cette situation de pandémie», a expliqué Simon Wiget avant de préciser : «De notre côté, nous n'avons eu aucune information officielle, ni de la part des hôteliers ni de la part des autorités, d'une fuite de ces personnes, comme les médias le laissent entendre».

Toutes les quarantaines ont été respectées

Et au directeur de détailler les dispositions de la quarantaine qui concerne les touristes «issus du territoire britannique, mais pas forcément des Anglais». Des mesures de quarantaine «arrivent à échéance ou sont déjà arrivées à échéance»: la quarantaine de dix jours étant imposée depuis le 14 décembre. «Cela veut dire que beaucoup de gens, finalement, ont déjà terminé leur quarantaine. Auxquels s'ajoutent les personnes qui sont rentrées de manière tout à fait correcte et celles qui sont encore en quarantaine maintenant», détaille Simon Wiget.

«Toutes les quarantaines ont été respectées», assure le professionnel du tourisme sans pour autant nier que certaines personnes ont pu ne «pas respecter les mesures». Mais l'helvète tempère assurant «qu'il y a également un amalgame [entre les personnes récalcitrantes et] celles qui sont reparties de manière tout à fait correcte».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»