La «Cancel culture», ou le combat de l’intolérance par l’intolérance (VIDEO)

Auteur: RT France

La «Cancel culture», ce phénomène venu d'Outre-Atlantique, s'étend ces dernières années à la faveur des réseaux sociaux. Ce concept qui cherche à faire taire les idées que les personnes qui l'appliquent ne partagent, pas aura marqué l'année 2020.

La culture de l’effacement ou «Cancel culture», est un phénomène qui connaît son heure de gloire avec le développement des réseaux sociaux ces dernières années. Ce concept, qui vise à écarter ou bannir une personne ou une entité pour des idées qu’on ne partage pas, aura marqué l'année 2020. Avec, entre autres, des titres de livres rectifiés ou bien des statues déboulonnées, cette année aura été un grand cru pour les adeptes de l'ostracisation organisée.

Fortement médiatisé par un reportage au sein de l'université américaine d'Evergreen (Washington), ce concept aura touché plus récemment l'écrivaine à succès J. K. Rowling ou plus près de nous la philosophe Sylviane Agacinski.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»