«Cyberattaque de grande ampleur» : La CEDH visée après la publication d'un arrêt sur la Turquie

- Avec AFP

«Cyberattaque de grande ampleur» : La CEDH visée après la publication d'un arrêt sur la Turquie© NICOLAS ASFOURI Source: AFP
Un homme connecté depuis son ordinateur à un site web qui surveille les cyberattaques mondiales, dans un bureau à Dongguan, en Chine, le 4 août 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La Cour européenne des droits de l'homme a été victime d'une «cyberattaque de grande ampleur» après la publication d'un arrêt condamnant la Turquie pour la détention de Selahattin Demirtas, un opposant pro-kurde.

Le site internet de la Cour européenne des droits de l'homme a été la cible d'une «cyberattaque de grande ampleur qui l'a rendu temporairement inaccessible» juste après la publication, le 22 décembre 2020, d'un arrêt condamnant la Turquie pour la détention d'un opposant pro-kurde, a annoncé la CEDH dans un communiqué daté du 23 décembre. 

Une «cyberattaque» de plusieurs heures  

«A ce stade, aucune perte de données» n'a été constatée, a précisé à l'Agence France Presse le service de presse de la CEDH. 

La «cyberattaque», dont l'origine n'a pas encore été formellement identifiée et qui a duré plusieurs heures, a été constatée «à la suite du prononcé de l'arrêt» rendu public le 22 décembre concernant notamment la détention depuis novembre 2016 dans les geôles turques du leader pro-kurde Selahattin Demirtas, a indiqué dans ce même communiqué la CEDH, dont le siège est à Strasbourg. 

La Cour européenne des droits de l'homme «déplore vivement cet incident grave» et a déclaré dans le communiqué : «les services compétents mettent actuellement tout en œuvre pour remédier à cette situation dans les plus brefs délais». 

Selon le service de presse de la Cour, la «cyberattaque» a duré jusqu'à la matinée du 23 décembre. Le site, qui était inaccessible depuis l'après-midi du 22 décembre, était de nouveau consultable le 23 décembre, en milieu de matinée, a en effet constaté l'AFP. 

Un arrêt condamnant la Turquie pour la détention d'un opposant pro-kurde 

«Nous considérons les suites que nous entendons réserver à cette affaire», a indiqué le service de presse de la Cour.

C'est a priori la deuxième fois que la CEDH est victime d'une «cyberattaque» «mais celle-ci est de grande ampleur», a précisé le service de presse.  

La CEDH a rendu dans l'après-midi du 22 décembre un arrêt dans l'affaire de l'opposant au président turc Recep Tayyip Erdogan. La Cour, qui a relevé plusieurs violations de la Convention européenne des droits de l'homme, a également exigé la libération «immédiate» de Selahattin Demirtas.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»