«Il n’a pas encore appris ce qu’est la politique» : Erdogan s'en prend une nouvelle fois à Macron

«Il n’a pas encore appris ce qu’est la politique» : Erdogan s'en prend une nouvelle fois à Macron© Murat Cetinmuhurdar/Presidential Press Office/Handout Source: Reuters
Le président turc Erdogan assiste à une parade militaire à Bakou, Azerbaïdjan, le 10 décembre 2020.

Le président turc a accusé Emmanuel Macron de manquer de sens politique, l'associant aux résolutions du Parlement français en faveur d'une reconnaissance du Haut-Karabagh. Or, l'exécutif français s'était démarqué de ces résolutions.

Recep Tayyip Erdogan ne semble pas disposé à un réchauffement de ses relations avec Emmanuel Macron, avec qui il échange des remarques cinglantes depuis plusieurs mois.

Ce 10 décembre, rapporte l'agence publique turque Anadolu, le président turc a adressé une nouvelle pique à son homologue français alors qu'il se trouvait à Bakou, capitale azerbaïdjanaise où il avait entamé une visite officielle la veille. Recep Tayyip Erdogan s'est épanché sur les hostilités au Haut-Karabagh, qui ont pris fin avec la signature d'un accord entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie sous l'égide de la Russie. Le chef d'Etat a notamment déclaré qu’il n’avait pas répondu aux appels du président français pendant le conflit en raison du parti-pris pro-arménien de la France.

Selon Anadolu, Recep Tayyip Erdogan a également dénoncé une supposée volonté de la France de reconnaître «l’indépendance du Haut-Karabagh». «Même [le Premier ministre arménien] Pachinian ne la reconnaît pas ! Si Macron essaie de passer ça au Parlement, c’est qu’il n’a pas encore appris ce qu’est la politique», a déclaré le président turc. Pour autant, Emmanuel Macron ne s'est pas prononcé en faveur d'une indépendance du Haut-Karabagh, contrairement aux parlementaires français.   

En effet, après le Sénat, l'Assemblée nationale française a adopté massivement le 3 décembre une résolution favorable à une reconnaissance du Haut-Karabagh – une décision non-contraignante. Or, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian s'est déclaré le même jour opposé à une telle reconnaissance, afin de préserver le rôle de médiateur de la France, faisant notamment valoir que les Arméniens ne «le demandent pas eux-mêmes». Une telle décision reviendrait à exclure la France de la co-présidence du groupe de Minsk, réunissant Paris, Moscou et Washington, selon le chef de la diplomatie française

Ancienne région autonome intégrée à la république soviétique d'Azerbaïdjan, mais peuplée quasi-exclusivement d'Arméniens, le Haut-Karabagh a proclamé en 1991 son indépendance, qui n'est reconnue par aucun membre de l'ONU. Ce statut est en revanche reconnu de facto par Erevan. Un conflit avait éclaté le 27 septembre dernier dans cette région, entre les forces arméniennes et azéries. Après l'échec de plusieurs trêves, les affrontements ont pris fin avec la conclusion d'un accord entre les gouvernements azéris et arméniens, à Moscou, le 9 novembre.

Les déclarations de Recep Erdogan s'inscrivent quant à elles dans un contexte de tensions diplomatiques entre la France et la Turquie sur plusieurs dossiers : la Libye, la Méditerranée orientale mais aussi le rapport des autorités françaises avec l'islam et l'islamisme.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»