Londres déconseille le vaccin Pfizer/BioNTech en cas d'historique de réaction allergique importante

Londres déconseille le vaccin Pfizer/BioNTech en cas d'historique de réaction allergique importante© Pool / File Photo / Victoria Jones Source: Reuters
Un membre du personnel médical tient une fiole du vaccin Pfizer / BioNTech contre le Covid-19, dans un hôpital londonien, le 8 décembre 2020.
Suivez RT France surTelegram

Les autorités sanitaires britanniques déconseillent aux personnes «ayant un historique de réaction allergique importante» le vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, deux personnes ayant mal réagi aux premières injections dans le pays.

L'agence britannique du médicament (MHRA) a déconseillé ce 9 décembre l’inoculation du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 à «toute personne ayant un historique de réaction allergique importante à des vaccins, des médicaments ou de la nourriture (comme des réactions anaphylactiques ou ceux à qui il a été conseillé de porter un injecteur d'adrénaline)». La MHRA a également déclaré que cette nouvelle recommandation était «préventive», selon Reuters. Celle-ci intervient après l'apparition d'effets indésirables chez deux personnes lors des premières injections du vaccin au Royaume-Uni.  

«Deux personnes ayant eu des réactions allergiques importantes ont mal réagi. Les deux se remettent bien», a précisé Stephen Powis, directeur médical du service national de santé (NHS) pour l'Angleterre, selon l'AFP. D'après cette même source, ces deux individus sont sujets aux allergies au point de garder toujours de l'adrénaline sur eux.

La veille, le 8 décembre, le directeur général de Pfizer Albert Bourla avait assuré, lors d'une table ronde virtuelle à Genève, que son entreprise n'avait «pas rogné» sur la sûreté du vaccin afin de le mettre rapidement sur le marché. 

Selon Pfizer, cité par Reuters, les personnes ayant des antécédents de réactions allergiques graves étaient exclues des essais en phase finale. 

La MHRA a annoncé qu’elle enquêterait au sujet de ces réactions allergiques avec le soutien de Pfizer UK et BioNTech. Le chef de la MHRA, le docteur June Raine, a fait savoir que ces réactions n’avaient pas été observées lors des essais cliniques.

Le Royaume-Uni a été le premier pays à autoriser le vaccin Pfizer/BioNTech et a entamé le 8 décembre une campagne massive de vaccination, donnant la priorité aux personnes âgées et aux soignants.

Le Canada et Bahreïn ont également autorisé le vaccin de l'alliance Pfizer/BioNTech.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»