La disparition du monolithe de métal dans l'Utah élucidée

- Avec AFP

La disparition du monolithe de métal dans l'Utah élucidée© @davidsurber Source: Reuters
Vidéo
Le monolithe de métal découvert dans l'Utah, le 25 novembre 2020 (image d'illustration).

La mystérieuse structure métallique découverte dans l'Utah aux Etats-Unis a été démantelée par un groupe de quatre hommes qui l'ont transportée dans une brouette.

On ne sait toujours pas comment un mystérieux obélisque de métal est apparu dans le désert de l'Utah, mais sa disparition récente semble avoir été élucidée, et les extraterrestres n'y seraient pour rien. Le 1er décembre 2020, des images ont été diffusées sur internet montrant quatre hommes s'affairant de nuit pour démanteler cet étrange «monolithe» qui a suscité l'intérêt dans le monde entier, donnant lieu aux spéculations les plus échevelées sur son origine.

Le photographe Ross Bernards, qui se trouvait sur place le 27 novembre au soir, a décrit sur Instagram la scène dont il a été témoin, clichés à l'appui : quatre hommes qui surgissent, mettent à bas le prisme métallique de plus de 3,5 m de haut et le démontent avant de l'emporter dans une brouette vers une destination inconnue. «L'un d'entre eux s'est tourné vers nous et a dit "ne laissez pas de traces". C'était à 20h48», écrit le photographe.

Après la publication de Ross Bernards, un funambule et adepte des sports extrêmes dénommé Andy Lewis, 34 ans, a mis en ligne sur YouTube une vidéo intitulée «Nous avons enlevé le monolithe de l'Utah». La vidéo montre des images similaires aux photos et au récit fournis par Ross Bernards, avec l'obélisque évacué dans une brouette, mais ne fournit pas davantage d'explications.

Un autre monolithe découvert en Roumanie

L'objet de métal poli avait été découvert à la mi-novembre sur le sol rouge du désert de l'Utah par des fonctionnaires locaux ébahis qui survolaient la zone pour y recenser les mouflons. Après avoir posé leur hélicoptère pour enquêter, ces employés du département de la sécurité publique de l'Utah avaient découvert un «monolithe de métal planté dans le sol», mais n'avaient pu découvrir «aucune indication claire de qui aurait pu placer là le monolithe».

L'annonce de cette découverte était vite devenue virale sur internet, beaucoup notant des similarités avec les étranges monolithes extraterrestres accélérant grandement les progrès de l'humanité dans le classique de la science-fiction 2001, l'Odyssée de l'espace, un film de Stanley Kubrick et un roman d'Arthur C. Clarke.

Certains observateurs ont noté une ressemblance avec les œuvres avant-gardistes de John McCracken, sculpteur américain ayant résidé un temps dans l'Etat voisin du Nouveau-Mexique et décédé en 2011. Aucun lien formel n'a toutefois pu être établi entre le fameux «monolithe» et le sculpteur.

Les autorités avaient refusé de révéler la localisation du monolithe pour ne pas attirer des hordes de curieux mais une course s'est rapidement engagée en ligne pour déterminer son emplacement en se fondant sur les formations géologiques des alentours. Certains ont rapidement réussi à localiser le site, où des dizaines de personnes s'étaient rendues, mettant en péril un site naturel et laissant derrière eux de nombreux déchets, selon les autorités.

La disparition de l'objet avait été constatée samedi par différents badauds et le bureau de l'aménagement du territoire de l'Utah, qui gère la zone, avait démenti avoir pris une quelconque part à l'enlèvement de cette structure, considérée par ce service comme «une propriété privée».

Un autre monolithe de métal avait également été repéré le 29 novembre aux abords du site archéologique de la forteresse de Petrodava en Roumanie.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»