Des milliers de manifestants pro-Trump attendus à Washington pour revendiquer la victoire

Des milliers de manifestants pro-Trump attendus à Washington pour revendiquer la victoire© Leah MILLIS Source: AFP
Des supporters des Proud Boys lors d'un rassemblement à Portland (Oregon), le 26 septembre 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Alors que Donald Trump refuse toujours de reconnaître la victoire de Joe Biden annoncée par la presse, de nombreux groupes de soutien du président appellent à un grand défilé dans les rues de la capitale fédérale américaine.

Le 14 novembre, de nombreux militants pro-Trump convergeront à Washington D.C pour la Million MAGA March («la marche du million de Make America Great Again» - le slogan de Donald Trump). Cette manifestation initiée par des soutiens du président devrait réunir de nombreux groupes dont celui des désormais célèbres Proud Boys, ce mouvement qui revendique le recours à la violence et la défense «des valeurs occidentales». Donald Trump avait appelé ses membres à «se tenir prêts» lors du premier débat présidentiel s'attirant ainsi de violentes critiques. 

Le chef d'Etat a d'ailleurs laissé entendre, ce 13 novembre, qu'il pourrait participer à cette mobilisation dans la capitale. «Ça fait chaud au cœur de voir tout cet énorme soutien, surtout ces rassemblements spontanés qui fleurissent à travers le pays, dont un grand samedi [14 novembre] à D.C. Je pourrais même essayer de passer dire bonjour», a-t-il tweeté, tout en martelant : «L'élection a été truquée.»

Alors que le président américain accuse toujours le camp démocrate de lui «voler l'élection», l'attachée de presse de la Maison Blanche Kayleigh McEnany a déclaré à la chaîne Fox News le 12 novembre que «les gens veulent se montrer et faire entendre leur voix». Elle a également affirmé ne pas pouvoir donner d'estimation précise sur le nombre de participants, mais a considéré qu'il «va être assez important».

La maire démocrate de Washington Muriel Bowser a déclaré suivre la situation de près et sa ville se préparait à recevoir l'événement. «Nous serons là pour assurer l'exercice pacifique de ces manifestations dans le cadre du Premier Amendement», a-t-elle précisé aux médias américains

Ces manifestations prévues dans la capitale ont inspiré une série de contre-manifestations, dont certaines intitulées «F*** MAGA» organisées par des groupes antifascistes et anarchistes locaux qui,pour certains, ont affronté violemment, par le passé, les Proud Boys dans des villes telles que Portland (Oregon).

Un mouvement contre des fraudes supposées qui ne faiblit pas 

Dix jours après l'élection présidentielle américaine, Donald Trump refuse de reconnaître sa défaite face à un Joe Biden donné gagnant par les médias et, que le président sortant accuse de fraude électorale (liée en particulier au système de vote par correspondance) et contre laquelle il a promis de batailler en justice jusqu'au bout. 

Le 9 novembre, le procureur général des Etats-Unis, Bill Barr, a donné son feu vert pour l'ouverture d'enquêtes sur d'éventuelles irrégularités lors de cette présidentielle mais ce 13 novembre, plusieurs autorités électorales locales et nationales dont l'agence de cybersécurité et de sécurité des infrastructures (CISA) ont déclaré, dans un communiqué commun : «Il n'existe aucune preuve d'un système de vote ayant effacé, perdu ou changé des bulletins, ou ayant été piraté de quelque façon que ce soit.»

Le 13 novembre, Peter Navarro, un des conseillers économiques du président sortant a cependant affirmé –toujours sur Fox News – qu'«à la Maison Blanche nous continuons à travailler en considérant que Trump va avoir un second mandat». «Je pense qu'il est vraiment important [...] de comprendre que nous voulons des bulletins de vote vérifiables, un scrutin qui puisse être certifié et une enquête sur le nombre croissant d'allégations de fraude faites par des témoins qui ont signé des déclarations écrites sous serment», a-t-il ajouté.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»